Loïck Peyron annonce la composition de son équipage

Banque Populaire V Fastnet 2011
DR

Si Loïck Peyron affiche de nombreux faits d’armes en solitaire, à commencer par trois victoires sur la Transat Anglaise, il n’est jamais plus heureux en mer qu’entouré d’un équipage. Ainsi, depuis le 19 juin dernier, date officielle de son entrée en piste aux manettes du Maxi Banque Populaire V, et ce premier rendez-vous victorieux avec le chrono du Record SNSM, les navigations s’enchaînent-elles comme autant de sessions achevant de souder le collectif et de le pousser à se surpasser. Loïck Peyron : "Un chef d’orchestre doit savoir écouter, beaucoup, et si possible être extrêmement bien secondé par tous les solistes. Un équipage a besoin d’être guidé, pour bien jouer ensemble, il faut regarder dans la même direction. Mon rôle est donc d’imprimer un rythme, une ambiance, une confiance. Pour faire un bel orchestre, il faut de bons musiciens. La musique est belle, l’instrument est incroyable".

Loin d’opérer une révolution, c’est sur une base solide que le Baulois a choisi de s’appuyer. Expérimentés, compétents, humbles et foncièrement humains, les marins qui joueront la symphonie du tour du monde cet hiver connaissent leur monture et la pratiquent tous sans exception depuis longtemps, la majorité ayant fait partie de la tentative autour du monde il y a quelques mois. Ainsi, Frédéric Le Peutrec et Yvan Ravussin retrouveront-ils leur casquette de chef de quart, tout comme Jean-Baptiste Le Vaillant qui, après une traversée de l’Atlantique Nord mémorable, fait son retour à bord pour une première boucle.

Barreurs/régleurs affûtés, Kévin Escoffier, Xavier Revil, Emmanuel Le Borgne, le Britannique Brian Thompson, le boat-captain Pierre-Yves Moreau, ou encore Thierry Duprey du Vorsent, déjà membres de l’équipage lors de la tournée méditerranéenne, seront à nouveau des acteurs clés de l’aventure ; quand de leur côté, Florent Chastel, Thierry Chabagny et Ronan Lucas (directeur du Team Banque Populaire), joueront les équilibristes sur la plage avant. Enfin, pour tracer le meilleur des sillages, Loïck Peyron pourra compter sur la science du navigateur espagnol, Juan Vila, embarqué sur la tentative, et sur celle de Marcel van Triest, routeur à terre.

Un casting inscrit dans la continuité qui se tient prêt pour s’attaquer à une tentative sur le Trophée Jules Verne dans les prochaines semaines, une grande première pour le skipper du Maxi Banque Populaire V qui n’a encore jamais eu l’occasion de défier ce fameux record autour de la planète. Avec un temps de référence à battre de 48 jours 7 heures 44 minutes et 52 secondes, l’objectif théorique est fixé. Mais nulle question de compter sur Loïck Peyron pour jouer les mediums : "Ce joli navire et son équipage détiennent le record en 24 heures. Si on divise la distance d’un tour du monde par ce chrono sur 24 heures, on arrive à un temps totalement indécent… L’utopie est là, la réalité se place entre ça et rien… S’il y a bien une chose dont les marins sont sûrs, c’est qu’ils ne sont sûrs de rien !".

Composition de l’équipage du Maxi Banque Populaire V pour le Trophée Jules Verne :

Hors quart
Loïck Peyron, skipper
Juan Vila, navigateur embarqué, responsable électronique/informatique

Quart n°1
Jean-Baptiste Le Vaillant, chef de quart, responsable voiles
Kévin Escoffier, barreur/régleur, responsable vidéo et structure
Xavier Revil, barreur/régleur, responsable avitaillement et vie à bord
Florent Chastel, numéro 1, responsable médical et gréement courant/dormant

Quart n°2
Frédéric Le Peutrec, chef de quart
Emmanuel Le Borgne, barreur/régleur, responsable médical et composite
Thierry Duprey du Vorsent, barreur/régleur, responsable mécanique et énergie
Ronan Lucas, numéro 1, responsable sécurité

Quart n°3
Yvan Ravussin, chef de quart, responsable composite
Brian Thompson, barreur/régleur
Pierre-Yves Moreau, régleur, responsable mécanique et hydraulique
Thierry Chabagny, numéro 1, barreur/régleur, responsable accastillage et voiles

Marcel van Triest, routeur à terre