Les options bouleversent le classement

Nicolas Lunven Generali Cap Istanbul 2010
DR

C’est en milieu de matinée ce mardi qu’ont commencé les grandes manoeuvres : les premiers, Eric Péron (Skipper Macif 2009) et Francisco Lobato (Roff Tempo Team), ont choisi de quitter le paquet, plutôt groupé jusque là, pour aller jouer les francs-tireurs dans le Sud. Ils étaient suivis un peu plus tard par François Gabart (Skipper Macif 2010) et Jeanne Grégoire (Banque Populaire). Il est parfois mauvais d’avoir raison trop tôt, puisque ni Eric, ni Francisco ne profitaient pleinement de leur décalage, quand leurs deux poursuivants arrivaient à descendre avec un meilleur angle, profitant d’un léger retour du vent vers le Nord.

Au sein du groupe de tête, Nicolas Lunven (Generali), Romain Attanasio (Savéol), Marc Emig (Marcemigetmoi.com) et Gildas Morvan (Cercle Vert) choisissaient, quant à eux, de poursuivre leur route vers l’Est, pendant que la belle unité manifestée jusque là autour d’une trajectoire commune éclatait. Il avait suffi de l’attaque de quelques audacieux pour faire voler en éclat le peloton.

Toute la question maintenant sera de savoir qui aura eu raison à l’île d’Anticythère, première marque de parcours vers Athènes. En fin d’après-midi, on pouvait raisonnablement miser un billet sur le duo Gabart – Grégoire qui devrait profiter en premier de la bascule des vents au Sud. Mais pour aller chercher cette bascule, les deux ont accepté de faire de la route en plus en naviguant au près bâbord amure. Ce que peuvent espérer les hommes du Nord, c’est que le vent, en oscillant à nouveau vers le Nord, leur permettra de revenir se positionner. Entre ces deux options, nombreux sont les solitaires qui cherchent leurs marques et hésitent encore sur quel camp choisir.

Pour l’heure, seul Nicolas Lunven qui, après avoir choisi de rester en pointe du groupe du Nord, a profité d’une petite bascule pour venir se recaler, semblait en mesure de venir chercher François Gabart. Il reste une centaine de milles encore pour rallier l’île d’Anticythère. Passée cette marque qui devrait être doublée dans la nuit, la flotte devrait encore rencontrer des vents soutenus sous spinnaker avant de connaître des vents faibles dans les derniers milles. Mais, pour cette étape encore, la pétole devait être au rendez-vous. Et jusque là, les conditions rencontrées ont toujours permis aux concurrents de maintenir des moyennes fort honorables. Au point qu’une arrivée jeudi matin, voire dans la nuit de mercredi à jeudi n’a rien d’utopique.

Classement de 16h
1 Generali Nicolas Lunven à 224,08 mn de l’arrivée
2 Skipper Macif 2010 François Gabart à 1,21 mn
3 Vendée 1 Frédéric Rivet à 3,59 mn
4 Banque Populaire Jeanne Grégoire à 5,42 mn
5 ST Ericsson Louis Maurice Tannyères à 6,18 mn
6 Nacarat Erwan Tabarly à 6,37 mn
7 Port de Caen Ouistreham Fabien Delahaye à 6,76 mn
8 Prysmian Giancarlo Pedote à 6,97 mn
9 LUISINA Eric Drouglazet à 8,00 mn
10 Lufthansa Ronan Treussart à 8,54 mn