Globe40. La GLOBE40 se met en place, 12 équipes engagées

Lancée en juin 2019, la Globe40 course autour du monde en Class40 trace son chemin en s’appuyant sur le succès de son concept fondateur : un Tour du Monde en course accessible sportivement et financièrement, une approche accordant autant de part à la dimension sportive qu’à celle de la découverte des mondes traversés.

La force du rêve est toujours la plus forte et c’est ce rêve qui s’est emparé de tous ceux compétiteurs, villes étapes, organisateurs, qui façonneront cette édition pionnière en 2022.

Une étape officielle d’inscription au 1er juillet : 12 équipes engagées
Le 1er juillet 2021 marquait la première étape d’inscription officielle des équipes et de règlement des droits d’entrée dans le nouveau planning 2022. A cette échéance se sont 12 projets qui sont officiellement inscrits et qui ont satisfait aux conditions demandées.

Une solide base qui se caractérise par des projets pour la plupart déjà anciens, disposant en quasi-totalité de leur bateau et de leur budget, avec de beaux parcours nautiques la plupart du temps en dehors du circuit classique européen, et à 75% internationaux avec 10 nationalités représentées. Une seule belle image de cette internationalisation pourrait être celle des 3 projets inscrits ( n° 106 / 127 / 128 ) en préparation technique aux USA dans le chantier de Brian Harris à Portland dans le Maine, lui même concurrent de l’épreuve dans l’équipe de Micah Davis.

Une belle galerie de portraits à découvrir sur le site internet de l’épreuve : https://www.globe40.com/index.php/ficheskipper/
Une remarquable variété d’expériences nautiques, professionnelles, d’âge, se dégage de ces projets, gage du caractère unique de l’aventure à venir.

Une dizaine d’autres projets sont sérieusement avancés et se concrétisent progressivement au rythme d’un à deux projets par mois ; ils viennent d’Australie, du Maroc, de Scandinavie, d’Autriche…

Le plateau sportif à un an du départ est donc proche du minimum de 15 équipes fixé par l’Avis de Course et avoir une vingtaine de projets en fin d’année reste un objectif accessible.

Un Tour du Monde bien avancé des étapes
A l’issue de l’été plus de la moitié des étapes du parcours auront fait l’objet d’une visite de repérage : Ushuaia en Argentine en 2020, Recife au Brésil au printemps 2021, Mindelo au Cap-Vert en juillet, Papeete programmé fin août, Tanger et Lisbonne à plusieurs reprises depuis 2019 ; l’organisation se rendra dans les étapes restantes d’ici la fin de l’année ; un solide réseau de correspondants s’est aussi mis en place préparant le terrain sur le plan logistique et assurant la continuité des relations avec tous les acteurs locaux.

Au-delà des retombées médias et économiques directes l’événement est perçu comme un outil de développement ; sur plusieurs sites comme à Tanger, à Recife ou encore au Cap-Vert l’accueil de l’édition initiale est aussi le moyen d’exprimer l’engagement dans le développement du nautisme, de mettre en valeur des projets d’infrastructures en cours, et d’exprimer une préoccupation de la préservation environnementale des espaces maritimes à un moment ou ceux-ci sont menacés.

Partant du plan sportif la GLOBE40 est aussi un catalyseur des grandes questions actuelles de développement, d’environnement, de développement social.

Le succès de la GLOBE40 virtuelle
Lancée le 26 juin dernier – soit à un an exactement du GRAND DEPART DE TANGER – la GLOBE40 virtuelle en partenariat avec VIRTUAL REGATTA OFFSHORE est un vrai succès : 45.000 joueurs sur la 1ére étape Tanger / Cap-Vert et déjà 40.000 sur la seconde Cap-Vert / Ile Maurice avec 56.000 joueurs uniques pour les 2 étapes.

Sur l’ensemble des étapes cumulées c’est près d’un demi-million de joueurs qui est visé contribuant fortement à la notoriété de l’événement et des villes étapes.