Courte accalmie à Hyères

49er SOF 2012
DR

Les 15 à 20 nœuds qui ont balayé le plan d’eau ont tout de même sollicité les abdominaux des 600 concurrents engagés à la SOF mais ils ont surtout permis de remettre les pendules à l’heure dans des séries où tout le monde n’avait pas disputé le même nombre de manches.

Ainsi, les 49er sont partis sur les chapeaux de roues puisque seule une partie de la flotte avait pu concourir dimanche et ils en sont ce matin à 4 manches pour le plus grand bonheur de Julien D’Ortoli et Noé Delpech. Les Marseillais prennent la tête à la faveur d’une victoire sur la dernière manche du jour alors que leurs compatriotes, Mathieu Frei et Yann Rocherieux, les talonnent. Manu Dyen et Stéphane Christidis étaient partis pour faire une belle journée. En tête sur la première manche, à quelques longueurs de l’arrivée, ils ont chaviré, qui plombe leur classement général.

En planche à voile, Charline Picon partait hier matin avec le maillot rouge du 3ème mais elle a dû le céder hier soir, suite à une erreur de parcours. « Je ne visais pas la bonne bouée au vent et j’ai fait un monstrueux hors cadre » explique t’elle un peu dépitée. Julien Bontemps, de son côté perd son leadership et prend la troisième place du général.

En dériveur double, l’association de Pierre Leboucher et Nicolas Le Berre fait des étincelles puisque les deux hommes, dans des conditions éprouvantes continuent de jouer la gagne avec deux belles manches aujourd’hui. Chez les filles, les Hollandaises Lisa Westerhof et Berkout Lobke survolent l’épreuve avec deux victoires de manche (et deux deuxièmes places) mais les Bretonnes Camille Lecointre et Mathilde Géron continuent sur leur lancée et pointent à la sixième place.

Match Racing : Le « quasi-sans-faute » de Leroy
La bonne opération du jour est réalisée par Claire Leroy, Marie Riou et Elodie Bertrand. Les « mermaids » remportent cinq des six matchs et seule la Britannique Lucy Macgregor parvient à stopper leur progression. « C’est un super début » explique la barreuse, bien décidée à grimper sur la plus haute marche du podium de cette dernière Semaine Olympique Française. Le match racing étant évincé des Jeux Olympiques à partir de l’année prochaine, cette SOF est la dernière pour l’Elliott.

Privés de régate hier pour cause de vent trop fort, les Stars s’en sont donnés à cœur joie tout l’après midi, avec une pointe de nervosité. Sur trois manches, on dénombre une petite dizaine de rappels généraux et autant de concurrents sanctionnés par un drapeau noir. Xavier Rohart et Pierre-Alexis Ponsot n’ont pas été touchés par cette épidémie et occupent la troisième place d’un podium orphelin de Robert Scheidt. Le Brésilien, patron de la série a quitté Hyères en urgence pour raisons personnelles après avoir gagné la première manche.