Bermudes 1000 race. Un excellent feeling avec le bateau pour Benjamin Dutreux

Arrivée de la Guyader Bermudes 1000 race © Francois Van Malleghem

Benjamin Dutreux naviguait pour la première fois en course avec son nouveau foiler. 6ème position de la Guyader Bermudes 1000 Race à bord de GUYOT environnement – Water Family, il commence son apprentissage avec son nouveau bateau.

- Publicité -

Avec seulement 4 navigations au compteur avant de prendre le départ de la Guyader Bermudes 1000 Race, Benjamin Dutreux n’avait eu que 2 jours de navigation en solitaire sur un bateau qu’il découvrait depuis 3 semaines seulement. Il faut dire que la flotte est bien apprivoisée après ces premiers jours de course, puisque Benjamin est arrivé à 15h12 ce samedi, et termine dans le top 6 ! Une joie immense pour le skipper à la barre du GUYOT environnement – Water Family, qui faisait face à des concurrents maîtrisant leurs navires sur le bout des doigts, avec lesquels ils ont déjà pu prendre part à un Vendée Globe. « Il y a encore plein de choses à apprendre, mais j’ai pu voir que le bateau va super vite. C’est bon signe pour la suite. » réagit Benjamin à son arrivée. C’est donc une case de cochée …

La suite est réservée aux abonné(e)s

Abonnez-vous à partir de 0,85 € par mois et accédez sans limite à tous nos contenus.

pour Benjamin Dutreux, qui a réussi à dompter la bête pour cette première course IMOCA de la saison, réalisée en 6 jours et 32 minutes.

Le résultat d’un travail d’équipe
La Guyader Bermudes 1000 Race est une course en solitaire certes, mais Benjamin Dutreux a pu ces dernières semaines compter sur une équipe soudée pour lui apporter tous les repères dont il a eu besoin. Ensemble, l’équipe a découvert un bateau à foils, la mise en main n’ayant pas été possible avec l’ancien propriétaire du bateau, 11th Hour. « Je me suis régalé, ça faisait un petit moment que je n’avais pas fait de solitaire. Je voudrais faire un petit clin d’œil à toute l’équipe, qui a préparé le bateau en dernière minute. » explique notre skipper. « On ne l’a mis à l’eau qu’il y a deux semaines, tout a été mis en ordre de marche pour qu’on puisse faire la course.» Il a donc fallu pour Benjamin tâtonner et découvrir les secrets de ce nouveau GUYOT environnement – Water Family, un bateau rendu fiable par toute l’équipe technique cherchant encore à peaufiner les réglages pour tirer le maximum de l’incroyable potentiel du navire. Solidarité, rigueur et travail collectif, toutes ces valeurs chères à GUYOT environnement et à la Water Family étaient réunies pour cette belle première course. Le plaisir inépuisable de la course au large. Du bout de la Bretagne au Fastnet sous l’Irlande, en passant par le Waypoint Gallimard et La Corogne, c’est un incroyable parcours que vient de réaliser Benjamin Dutreux. « Il y a eu beaucoup de rebondissements, le parcours était hyper complet. On a eu un passage de fastnet rapide, une dépression secondaire qui est probablement la chose la plus forte que j’ai prise en IMOCA jusqu’à présent. J’ai également pu faire une pointe à 36 nœuds. » Notre skipper a pu ces derniers jours retrouver les plaisirs de la course en mer. Ce samedi, c’est à Brest, point de départ de la nouvelle aventure de Benjamin en IMOCA et terre d’origine de GUYOT environnement, que ce nouveau navire boucle sa première course. Une arrivée symbolique pour cette flotte sur les eaux brestoises de son baptême quelques jours plus tôt, là où tout a commencé. « On est super fiers d’arriver ici à Brest, chez GUYOT environnement, notre partenaire qui nous accueille. Je suis super content d’être là. » avoue, ému, Benjamin. Pour GUYOT environnement – Water Family, la boucle est bouclée pour cette Guyader Bermudes 1000 Race. Mais avec Benjamin Dutreux, l’aventure ne fait que commencer !