Philippe Massu s´impose en solitaire

0
141
Transquadra 2005
DR

Lorsque le JPK 9.60 Leon  a viré la pointe sud de la Martinique (Ilet cabrit) en fin de nuit antillaise , il était suivi à quelques longueurs du Swan 48 madérien Quero Quero, qui a longtemps occupé la tête du classement, puis la deuxième place. Le suspense pour cette deuxième marche du podium en temps réel a tenu en haleine les  bénévoles du club nautique hoedicais chargés de pointer les arrivées dans le chenal du Marin.
 
Trois minutes d’écart
 
Finalement , après une course remarquable, le morbihannais Jean- Pierre Kelbert, architecte et constructeur du JPK 9.60, par ailleurs champion d’Europe de planche à voile, et son équipier Hervé Perroud,  ont conservé trois petites minutes d’avance sur leurs poursuivants. Ils ont franchi la ligne sous une pluie battante à4h 07’57" heure locale ( 9 h heure française). Léon était aussitôt suivi de Quero Quero, le swan 48 des officiers de marine marchande madériens Marcos Rui Sao et Mateus Diamantino, qui ont animé de fort belle manière la seconde étape.
 
Massu premier solitaire
 
C’est sous un beau soleil avec un alizé puissant que Philippe Massu a pris la cinquième  place, synonyme de victoire en solo. A la barre de son JPK 9.60 Equipages Center, le skipper rochelais a  résisté aux incessants assauts d’un autre JPK 9.60, celui du pilote de ligne parisien Philippe Debicki qui a terminé vingt minutes plus tard. Les deux navigateurs, au palmarès éloquent, ont terminé la transat au rythme effréné d’une régate en baie de Quiberon.
 
( source Transquadra )