32e édition de l’Aber Wrac’h : MACSF démâte

0
4

La Transmanche est une grande classique et son succès était encore au rendez-vous cette année avec 36 concurrents. Pour Bertrand de Broc et son Imoca, la course ne s’est pas déroulée comme prévue. Alors qu’il avait passé le môle de Plymouth en pôle position, 13 heures après le départ, le mât s’est brisé en deux au petit matin. Il n’y a pas eu de blessé. Le bateau a été remorqué sur 50 milles par la vedette SNSM de l’Aber Wrach’.

Chaleureusement accueillis par les membres du Yacht Club des Abers, Bertrand de Broc et son équipage se portent bien et sont soulagés de l’efficacité de la manœuvre. Prochaines étapes : convoyage vers Lorient, le port d’attache du bateau, et surtout analyse des raisons du démâtage. Il valait mieux que cela arrive maintenant que pendant le Vendée Globe.

De beaux vainqueurs
Ils étaient 36 concurrents à prendre le départ de la Transmanche en double à l’Aber Wrac’h. Parmi eux, des duos, des équipages, des solitaires et des bateaux en mode record venus se confronter ou s’aguerrir sur cette double traversée de la Manche. La nouveauté, accueillir des équipages, a remporté un grand succès et, même si le rythme a été lent pour la plupart d’entre eux, l’esprit sportif et convivial qui caractérise cette grande classique a dominé !
A 18h vendredi soir, les 36 concurrents mettaient le cap sur Plymouth et son môle qu’il s’agissait de contourner sans escale chez nos cousins britanniques. Les conditions s’annoncaient clémentes, vent de secteur nord 10 noeuds pour partir au près serré, puis renforcement dans la nuit. Le retour s’annoncait beaucoup plus lent, avec 3 noeuds de vent à peine… Certains ont alors décidé de démarrer le moteur pour traverser rapidement et ne pas s’atarder en traversant le rail des cargos, d’autres, régatiers éclairés, ont tactiqué pour éviter la bulle….

Catégorie Records : l’élégance de Bertrand de Broc
Ils étaient trois à courir dans la catégorie Record, le Cap au Cap Location de Wilfrid Clerton, l’Imoca MACSF de Bertrand de Broc, et le Midnight Summer Dream de Alain Parat. Le premier n’est autre que l’ex Krtier VIII de Michel Malinovski. Son nouveau propriétaire, séduit par l’ouverture de la Transmanche aux équipages, y a trouvé l’opportunité de faire découvrir la course au large à des équipiers novices.
Pour le MACSF de Bertrand de Broc et ses équipiers dont Marc Guillemot et Sébastien Audigane, la Transmanche s’est arrêtée brutalement. Alors qu’il avait passé le môle de Plymouth en pôle position à 7h14 mons de 13 heures après le départ, le mât s’est brisé en deux. MACSF a été pris en remorque par la vedette SNSM de l’Aber Wrac’h.
Lors de la remise des prix, Bertrand de Broc a remis son prix à la SNSM et a déclaré :
« Je viendrai partager ce magnum avec vous après mon Vendée Globe. Merci. »
Cap au Cap Location établit le meilleur temps en 15h 41′.

Catégorie Double
Seize duos se sont confrontés et pas des moindres, des régatiers amateurs de haut vol, tels que Benoit Lucas ou Guy Jestin, des skippers reconnus tels que Bernard Stamm ou Eric Cochet ainsi qu’un jeune équipage de l’Aber Wrac’h, Maxime Cariou et Nicolas Mevel.
Julie Meunier, qui menait la flotte à l’issue de la traversée de la Manche aller sur son X362 Sport (Ouanalao Blues II) a été finalement vaincue par le Pogo 850 (Horconex) de Guy Jestin. Le jeune équipage de l’Aber Wrac’h a fait une très belle course et se classe 3è.

aber

Catégorie Equipage
Que d’équipages pour le plus grand plaisir de tous ! Pour la première édition en équipage, la Transmanche accueillait 12 équipages qui y ont vu l’occasion de s’offrir là un moment à la fois sportif et convivial. Le vainqueur, le J111 (J4F) de Philippe Guennal, régatier finistérien assidu, a dominé de bout en bout, appuyé par un équipage d’experts dont Gaël le Cleac’h, Frédéric Leclere, Ronan le Cleac’h et Xavier Dhennin. La préparation du bateau, l’analyse météo, la tactique ont permis à J4F de conclure cette Transmanche haut la main.
Xavier Dhennin (J4F, vainqueur) : « En temps réel, nous avons passé le môle de Plymouth 1h30 après l’Imoca MACSF. Pour cette Transmanche, nous avions monté un équipage au profil « course au large » sur ce beau bateau qui n’a que 4 ans. Nous avons été dessus à fond à l’aller. Pour redescendre de Plymouth, nous avons fait le choix d’une route Sud – Sud Ouest en nous décalant carrément de 20 milles dans l’Ouest de la route directe, pour éviter la bulle. Ca a été une belle course ! »

Catégorie Solitaire
Ils étaient 5 skippers à être venus courir en solitaire cette transmanche, en guise de préparation et de qualification à la Transquadra Solo. Le Sun Fast 32 (Zephyrin) de Pierrick Penven, premier à franchir le môle de Plymouth dans sa catégorie, a dominé jusqu’au bout. Il se classe 1er devant le JPK 960 (Celtic) de Marc Ferezou, le g 30 (Croque le vent) de Philippe Cozic et le JOD35 (Kiko) de Lionel Alegoet.

Tous les classements sur : www.ycabers.fr

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.