Spi Ouest. Belles conditions au Spi

Une météo de rêve accompagnait les 341 équipages répartis en 5 ronds : 10-12 nœuds de vent d’est, une mer légèrement clapoteuse, un soleil plus que généreux. Les régates se sont enchaînées toute la journée offrant des joutes nautiques de toute beauté et extrêmement tactiques, fort courant oblige (coefficient de 108). Le Spi Ouest-France – Banque Populaire Grand Ouest démarre sur les chapeaux de roue !

Des conditions « champagne » à la Trinité-sur-Mer
Il fallait avoir le nez creux, observer le plan d’eau à la loupe et garder un œil sur les concurrents tant le plan d’eau ce vendredi regorgeait de chausse-trappes : un très fort courant de marée descendante (jusqu’à 2,5 nœuds), une renverse à gérer en milieu de journée (13h), de belles risées qui pouvaient changer la donne et renverser une situation en un rien de temps sans compter les quelques rondins de bois flottants à éviter. Tactique et manœuvres fines au programme pour les 1 646 marins, heureux d’en découdre dans ces conditions « champagne ».

Un maximum de départs donnés entre parcours banane et côtier
« Tout ce qui est pris, n’est plus à prendre », Christophe Gaumont, le directeur de course du Spi Ouest-France donnait le ton ce matin : 3 courses au moins par catégorie en ce premier jour du Spi. L’impressionnante flotte des J/80 (plus de 50 bateaux) enquillait donc les parcours bananes, croisant les J/70, Mach 6,50, Open 5.70 et 7.50, très à l’aise dans ce vent plus soutenu que prévu dans la matinée.

La grande première des Figaro 3 au Spi !
Sur le rond Banque Populaire Grand Ouest, les 17 Figaro Bénéteau 3, présents pour la première fois sur la grand-messe annuelle et courant leur National en équipage, se bagarraient comme des chiffonniers : passages de bouées sous haute tension, envois de spi à la volée… Les équipages de Corentin Horeau et de Gildas Mahé ont, dès la première manche, survolé un plateau diablement relevé. Sur le même parcours, la flotte des 32 Grand Surprise composée d’amateurs, d’équipages mixtes et féminins est restée considérablement groupée, offrant des arrivées ultra serrées à la fin de chaque parcours banane.

Les volants de retour sur le Spi !
Chez les ETF 26 qui courent au Spi la dernière manche de leur championnat de France, 4 parcours construits et un côtier ont été lancés. Team Pro skippé par Jean-Christophe Mourniac s’est montré impérial en remportant 4 courses sur cinq dans un vent s’essoufflant au fur et à mesure de l’après-midi.

Grande parade, grand soleil et village en fête : rendez-vous demain !
Sous ciel bleu et une mer verte colorée d’une forêt de spi et de voiles blanches, la première journée du 43e Spi Ouest-France – Banque Populaire Grand Ouest a tenu toutes ses promesses : du beau jeu autour des bouées et cardinales, des sourires et de la convivialité. Demain samedi, appareillage à 9h15 pour la grande parade de sortie du port et les grandes courses à suivre.

Yannick Livory, Figaro 3 Interaction : « L’idée c’est de se faire plaisir sur la dernière course de la saison, on a fait un équipage mixte avec deux filles et deux gars sur le bateau. L’idée, c’est de faire découvrir le Figaro Bénéteau 3 et la voile en générale. Notre équipage est « à la bonne franquette ». Cela nous change car nous avons l’habitude de naviguer entre figaristes, et là c’est sympa de naviguer entre différentes séries. Aujourd’hui, les conditions sont idéales ! On ne peut pas rêver mieux. »

Alexis Thomas, Figaro 3, La Charente Maritime : « Le but était de faire tourner les équipages. On a des équipiers spécialistes de la voile légère en 470 et en 49er. L’objectif, c’est de se faire plaisir, c’est la seule course de l’année où on navigue en équipage et le but c’est de ramener des copains dans la classe qui rêvent de faire du large. C’est mon deuxième Spi Ouest-France. J’aime le format de course et la Trinité-sur-Mer est un super plan d’eau, riche en effets de site ».

Benoit Catry, Open 7,50, Open Beer : « Je suis l’aîné à bord, je navigue avec des très jeunes. Nous venons de Belgique, de Newport plus précisément. Le plan d’eau est magnifique, l’ambiance est incroyable. Nous ne sommes malheureusement que 5 bateaux dans la catégorie, mais la régate sera d’autant plus intense. Pour moi, c’est la régate mythique ! »