Rencontre avec l’équipage féminin de Generali – Horizon Mixité

Elles sont cinq. Cinq nanas souriantes et enjouées, qui ne comptent pas ramasser les bouées pendant ce Spi Ouest-France Destination Morbihan 2016. De l’envie et du niveau, il y en a à revendre dans l’équipage du MACH 6.5 Generali – Horizon Mixité avec à la barre Isabelle Joschke. Des sacrées personnalités aussi, Isabelle a su s’entourer de vraies filles de la marine: Isabelle Magois, Valérie Tisseraud, Justine Mettraux et Marie-Lucie Godel. A elles cinq, elles comptabilisent un nombre impressionnant de milles parcourus sur toutes les mers du Globe, des heures de préparation et d’entraînement et des aventures à n’en plus finir. Et c’est toujours le défi et l’aventure humaine qui les motivent et les poussent à se dépasser.

“Participer au Spi Ouest-France en Mach 6.5, c’est l’occasion de partager et de se confronter directement avec ses concurrents”, raconte Isabelle Joschke, qui navigue en course au large en solitaire depuis 2004. “Je prépare actuellement les qualifications à The Transat sur mon Class 40 et naviguer en MACH 6.5 complète mon apprentissage. C’est le sportboat par excellence. C’est un bateau fantastique, léger et rapide, qui procure beaucoup de sensations.”
Même écho chez les équipières d’Isabelle, et notamment auprès d’Isabelle Magois, n°2 sur Generali – Horizon Mixité, ministe impliquée et gestionnaire logistique de l’équipe MACIF, qui a navigué avec Yves le Blevec dans les débuts de la classe en 2008 : “C’est un petit bateau rigolo et la classe est très dynamique. L’ambiance est vraiment sympa.” Valérie Tisserand est au poste d’embraqueuse sur le bateau. Ministe et BE voile chez France Voile Loisirs, elle est toujours à l’affut d’opportunités pour naviguer. Elle aime les sensations fun que procure le MACH 6.5 et elle résume bien la situation : “Petit bateau, petits soucis!”.
Marie-Lucie Godel, qui remplace Elise Bakhoum au poste de n°1 et qui travaille chez Sensation Océan, estime que : “Notre objectif est de se faire plaisir sans laisser de côté la performance”, l’ambition de ce quintet est aussi de prouver qu’un équipage féminin marche aussi bien qu’un équipage mixte. “Horizon Mixité est une association qui promeut la mixité dans tous les milieux et qui a pour but de montrer que les femmes ont leurs chances dans tous les domaines”, explique Isabelle Joschke. “Ça a du sens que nous ne soyons que des femmes à bord, les MACH 6.5 étant des monotypes, nous luttons à armes égales avec les autres équipages.”

D’un équipage exclusivement féminin, elles ne voient que peu de différences avec un équipage mixte. “La navigation et l’ambiance à bord sont assez similaires, nous nous entendons bien et la communication est excellente. La différence vient du fait qu’il y a du respect et de la compréhension entre nous car nous savons toutes ce que c’est que de se trouver en difficulté dans une manœuvre”, expose Isabelle Joschke. Valérie Tisserand décrit bien leurs relations à bord: “On se connaît bien, surtout avec les deux Isabelle, nous sommes le noyau dur de l’équipe. Il n’y a pas de rapport de force entre nous, pas d’inhibition. On se lâche plus et je crois que l’on se sent moins jugées. Mais attention, nous ne sommes pas là pour rigoler!”.
Marie-Lucie Godel estime quant à elle que l’unique différence vient du fait qu’elles sont plus à l’écoute les unes des autres: “Quand l’une de nous est en difficulté, on ne force pas car nous savons que c’est voué à l’échec.” Justine Mettraux, la Suissesse ministe et équipière sur SCA pour la Volvo Ocean Race 2015, a rejoint l’équipe il y a peu de temps et compte bien apporter son expertise dans son rôle de tacticienne. Le plus pour Justine, c’est l’équipage à taille réduite: “Sur la VOR, nous étions douze. A cinq, tout est plus simple: la communication, les relations. C’est très dynamique et une symbiose s’est vite installée entre nous.”.

Après une journée de course et cinq manches courues au Spi Ouest-France Destination Morbihan 2016, l’équipage est en 6e position du classement général et s’est placé 2e à la première manche. Objectif atteint pour Isabelle Magois: “Nous allons essayer de gratter un podium sur au moins une manche. Nous souhaitons faire mieux que l’an dernier (7e au Spi Ouest-France 2015, ndlr), nous en avons le potentiel. Le bateau a plus de vitesse que la saison passée et même si le niveau a grimpé au sein de la classe, nous sommes à touche-touche avec les quatre premiers.”. Quant à Isabelle Joschke, elle compte bien participer à un maximum de régates en MACH 6.5, dès que leurs emplois du temps respectifs leur en laisseront la possibilité: “Nous espérons participer au National Open Mach en juillet ou à l’Open Mach Trophy en août. Nous sommes ravies de revenir dans le circuit!”.
Les résultats
1. Actual – Y. Le Blevec – 5 points
2. DBT CEV – Le Carré 56 – M. Guedon – 7 points
3. L’Ankou – Y. Sassy – 12 points
4. MACH2SD – M. de St-Denis – 14 points
5. Delmon Industrie – P. Blanchot – 17 points
6. Generali – Horizon Mixité – I. Joschke – 19 points
7. Alternative Sailing – V.Busnel – 21 points
8. Sharp – Y. Pelpel – 28 points
9. K-MA3 – Y. Gouron – 40 points