Opération délicate pour Puma

Ken Read Puma Tristan da Cunha
DR

Le skipper du team américain, Ken Read, affirme que l’opération de hisser le bateau démâté à bord du bâtiment attendu aujourd’hui en provenance de Cape Town est très délicate. Cette manœuvre risquée nécessite un timing parfait pour éviter que de nouveaux dommages soient infligés à son Volvo Open 70. L’équipe espère une arrivée du cargo à la mi-journée pour se donner toutes les chances de procéder au grutage de jour et, une fois l’équipage embarqué, de partir vers Cape Town dans la soirée.

Le chargement de Mar Mostro doit se faire en pleine mer, au large des côtes de l’île de Tristan da Cunha. Le plus gros sujet d’inquiétude de Read est que les effets de la forte houle atlantique ne mettent en danger l’opération, et cause de plus amples dommages au monocoque américain. "Comme pour tout ce que nous avons entrepris depuis 5 ans, le risque zéro n’existe pas. Ici, la météo sera avec ou contre nous. Il est prévu que le vent forcisse au cours de la journée. Nous allons donc jouer serré. La vraie question est de savoir qu’elle sera son amplitude au moment du chargement ? Evidemment, l’arrivée d’une vague au mauvais moment risque de causer des dommages si le bateau se met à se balancer au bout des câbles. Cela nous préoccupe beaucoup et nous essayons de mettre en place un système qui puisse contrôler le balancement du bateau au bout de son câble. "

Si la mission de chargement se déroule selon les plans, le team américain pourrait mettre le cap sur Cape Town dès ce soir, ce qui leur donnerait une chance d’être prêt pour la prochaine épreuve, la régate In-Port de Cape Town le samedi 10 décembre, puis pour le départ de l’Etape 2, le lendemain.