Marseille : les têtes de série déjà au top

Marseille International Match race
DR

Pour cette première journée du Marseille International Match race, des conditions de navigations très difficiles se sont présentées aux équipages : 25 nœuds affichés à l’anémomètre, une mer très formée mais un soleil omniprésent: « on atteignait les conditions limites de navigation possible ».

- Publicité -

Des conditions qui ne laissent aucune part au hasard, où la hiérarchie sur l’eau a inalemet été respectée. Pas de réelle surprise donc sur les résultats : les trois têtes de série (Richard, Cian et Col) affichent un sans faute et remportent aisément la totalité des matchs courus.
A noter le match le plus disputé de la journée : un duel franco français entre Philippe Presti et Danimen Iehl qui a tourné finalement à l’avantage du premier cité.

Ils ont dit

Paolo Cian, ITA, n°3 mondial – (Gagne tous ses matchs du jour):

« Nous sommes satisfaits par les résultats de ce jour. Le MIMR marque notre retour dans la compétition après une longue trêve hivernale. Notre performance est motivante et prometteuse pour la suite de l’épreuve et du championnat du monde. C’est toujours avec plaisir que nous retrouvons le plan d’eau de Marseille, nous participons pour la troisième fois au MIMR : le niveau du plateau ne cesse de s’élever, nous sommes ravis d’être invités sur cette sixième édition. Les conditions de navigation sont au top et l’organisation en mer comme à terre est sans faille.
Enfin, je souhaite féliciter le travail de la Fédération Française de Voile qui est très investie dans le Match Racing. Cinq français figurent parmi les 15 premiers mondiaux et quatre d’entre eux sont à Marseille… »

Torvar Mirsky, AUS, n°11 mondial – (1ere participation au MIMR) :
« C’est la première fois que nous naviguons à Marseille et que nous participons à cette épreuve. Lors des phases d’entraînements nous avons découvert le plan d’eau. Beaucoup de vagues, nous n’y sommes pas habitués. Mais nous apprécions cette particularité, c’est très amusant de naviguer dans ces conditions. Le vent est au rendez-vous, la navigation est très physique et ça nous plait ! Notre objectif sur le MIMR est de naviguer le mieux possible : comme sur les Internationaux à Pornichet nous pouvons battre tout le monde… mais la concurrence est rude, le niveau de l’épreuve est très élevé… »

Programme de ce jeudi :
Reprise des matchs dès 10h00.
Le vent devrait mollir et ne pas dépasser les 20 nœuds.