ArMen Race Uship 2019 : Initiatives Cœur premier IMOCA

Samantha Davies avec son Initiatives Cœur s’est imposé en IMOCA devant les 6 autres bateaux de la flotte après 1 jour 15h 33min 38s de course. Dans des conditions de vent très faible, les skippers ont joué de finesse et de ruse et la moindre risée pouvait redistribuer les cartes. Ainsi, quelques heures avant l’arrivée, Romain Attanasio (Pure) perd la deuxième place qu’il a tenue tout au long de la course au profit de Damien Seguin (Groupe Apicil). Ce dernier réalise une très belle remontada juste avant le passage de la Teignouse et n’abandonne qu’une demi-heure à Samantha Davies après les 210 milles de course.

Damien Seguin : « Ça c’est bien passé, forcément quand on termine deuxième on a tendance à retenir les bonnes choses ! Ça a été compliqué tout au long de la course : il y a eu plein de passages à niveau, des situations un peu complexes surtout dans le petit temps, le courant, les cailloux… Il ne fallait pas s’endormir et être assez vigilant aux petits coups à droite et à gauche, savoir gagner, savoir perdre aussi en sachant qu’on pouvait se refaire derrière. Ça a été comme ça jusqu’à l’arrivée. Une belle édition encore de l’ArMen Race et je remercie les organisateurs de nous offrir une belle course comme ça. »

Ultim
Après Sodebo et Team Gitana, c’était au tour de Yves le Blevec sur Team Actual Leader de couper la ligne d’arrivée à 1h 43min 10 sec. Le skipper trinitain, ravi de cette première course au large, a profité de l’ArMen Race Uship pour découvrir son nouveau multicoque en compétition et en équipage : « C’était une course sympa et intéressante, nous avons fait beaucoup de manœuvres. Le bateau marche bien, nous avons pu découvrir dans la réalité ce sur quoi nous avons travaillé tout l’hiver. »

Multi 50
Seul dans sa catégorie, Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton – ARSEP) a coupé la ligne en cinquième position au scratch après 210 milles de bataille des nerfs. « Une ArMen Race Uship qui a battu des records de longueur, on a rarement fait des moyennes aussi basses : 40h pour faire 240 milles c’est long ! Mais ça a ouvert du jeu avec des zones de molle où on retrouvait ceux qu’on avait semés ou en espérant retrouver ceux qui nous avaient semés ! C’est toujours intéressant, on a fait un peu de tourisme, Les Glénan étaient magnifiques au retour. On a vu plein d’animaux : des baleines, des dauphins, des phoques, des raies, plein de trucs sympas. Rien que pour ça, ça valait le coup de venir ! Et on a aussi pris des couleurs ! L’année prochaine on espère avoir d’autres camarades de jeu en Multi 50 mais c’était sympa de jouer avec les IMOCA. C’était un beau spectacle de voir plein de beaux bateaux sur ce parcours : les ULTIM, les IMOCA… Mais aussi les IRC, c’était très sympa de remonter la flotte avant Groix. C’est un événement pendant lequel nous avons pris du plaisir et comme disait Mandela : « C’est pas parce qu’on n’a pas le même bateau, qu’on n’a pas la même passion! »

Class 40
Emmanuel le Roch et Basile Bourgnon remportent l’ArMen Race Uship dans la catégorie Class40 sur Edenred. Tout juste rentré de la Normandy Channel Race, Emmanuel le Roch savoure cette victoire acquise sur ses terres.

IRC TOUTES CLASSES – temps réel
Le premier IRC toutes classes est un des locaux de l’épreuve Nicolas Groleau, qui courait sa 9e ArMen Race. Sur son Mach 45 Bretagne Télécom, il a coupé la ligne 45 minutes après le dernier IMOCA : « C’était difficile de rester devant avec ces conditions. La course a été intéressante car on navigue rarement dans aussi peu de vent et aussi longtemps. C’est une grosse satisfaction d’être resté devant la flotte des monocoques jusu’à l’île de Sein, c’était sympa. »

Nuit de l’ArMen
En Pogo 8.50, Porteneuve Avocats skippé par Renaud Mary, s’adjuge la victoire avec beaucoup d’enthousiasme et de plaisir, tout comme l’équipage de Patrick Roussel sur Gauvain en First 31.7
En Osiris Habitable, Clément de Queral (Powell Software) a été le premier à couper la ligne d’arrivée après plus de 31h de course mais c’est Oscar Delhumeau sur Groupe ESPI qui s’adjuge la victoire en temps compensé.