Offshore 60 foot (18.29m) foil-assisted monohull

Mark Turner a été choisi pour bousculer la Volvo Ocean Race et rendre son aura à la course. Une course dont Volvo est propriétaire depuis 21 ans. Alors que les équipes entament les derniers préparatifs pour l’édition 2017-18, dont le départ sera donné le 22 octobre prochain, le directeur général a présenté les grandes orientations à venir de la course à Göteborg.

Parmi ces mesures figurent notamment le choix d’un nouveau monocoque One-Design de 60 pieds (18,28 mètres) avec foils, dessiné par l’architecte français Guillaume Verdier, ainsi que l’introduction pour les épreuves In-Port d’un catamaran à foils de 32 à 50 pieds (10 à 15 mètres), également One-Design, dont l’appel d’offre pour le design et la conception débute aujourd’hui.

Les épreuves de large resteront essentielles pour gagner la Volvo Ocean Race, mais les régates inshore compteront un peu plus qu’actuellement, où elles servent surtout à départager les équipes à égalité de points. Cela signifie que pour gagner la course à présent, il faudra maîtriser et la course au large en monocoque et les régates In-Port en multicoques, étant donné que l’équipage sera sensiblement le même.

“Il y aura trois coques, mais pas celles que vous pouviez imaginer”, a déclaré le Président de la Volvo Ocean Race, Mark Turner, au moment de révéler la prochaine génération de monotypes, faisant ainsi référence au choix difficile entre monocoque et multicoque pour les étapes de large, sujet largement débattu ces dernières semaines par les fans de la Volvo Ocean Race.

Les principales annonces dévoilées à Göteborg :

  • L’épreuve suprême à la voile : A partir de la prochaine édition après 2017-18, la Volvo Ocean Race se disputera à bord de monocoques à foils de 60 pieds pour les étapes de large, et de catamarans ‘volants’ de 32 à 50 pieds pour les régates in-Port. Cette combinaison des deux disciplines fera de l’événement une épreuve polyvalente hors du commun et renforcera sa réputation d’épreuve reine pour une équipe professionnelle.
  • Un monocoque à foils : le monocoque One-Design dessiné par l’architecte naval français Guillaume Verdier sera doté des toutes dernières technologies en matière de foils. Il sera incroyablement rapide et spectaculaire à regarder. Le nombre d’équipiers sera sans doute limité entre 5 et 7, avec de nouveau des mesures pour encourager la mixité homme-femme et les jeunes. La course construira huit de ces nouveaux monocoques avec une livraison à partir de janvier 2019. Ils pourront être loués aux équipes afin de réduire les frais au début de la campagne, et les sponsors déjà impliqués dans l’édition 2017-18 auront la priorité dès la publication de l’Avis de Course et de l’Accord de Participation Commerciale en octobre prochain.
  • Compatibilité IMOCA : le design retient une option qui permet au bateau d’être convertible, rapidement et à bas coût, en un bateau parfaitement conforme aux normes IMOCA. Cette classe, utilisée lors des grandes épreuves tel que la Barcelona World Race en double et le Vendée Globe en solitaire a été le point de depart d’incroyables innovations lors des dernières décennies.
  • Un catamaran ‘volant’ in-shore : la course lance également un appel d’offre pour un nouveau catamaran ‘volant’ One-Design entre 32 et 50 pieds qui sera utilisé pour les régates In-Port – il intègrera certaines technologies des bateaux de l’America’s Cup et d’autres nouveaux multicoques, même s’ils ne sont pas dans un mode de développement One-Design.
  • Un avenir durable : La course a trois pilliers d’action en matière de Développement Durable : réduire son empreinte, optimiser son influence grâce aux plateformes de communication mondiales, et montrer un exemple positif à suivre partout où elle se rend. En partenariat avec la campagne écologique des Nations Unies Clean Seas, l’objectif sera d’appeler à inverser la tendance en ce qui concerne les déchets plastiques dans les oceans ‘Turn the Tide on Plastic’. En s’associant avec 11th Hour Racing, l’événement aura les ressources pour encourager le développement de programmes scientifiques et pédagogiques. AkzoNobel continuera de développer son programme d’éducation et de sensibilitation. L’ambition à long-terme de la Volvo Ocean Race est de réduire puis d’éliminer l’utilisation des énergies fossiles sur les futurs bateaux, tout en préservant la sécurité et les capacités de communication, et en développant de nouvelles méthodes de construction et des stratégies opérationnelles pour la course en général.
  • Nouveaux formats pour le parcours et les escales : l’événement prévoit d’importants changements sur le format du parcours et des escales au cours des dix prochaines années. Une évolution qui renforce l’attrait commercial tout en préservant l’intégrité sportive. Bien que la course se soit engagée à organiser encore deux départs d’Alicante, qui est un partenaire important, certaines éditions à l’avenir pourraient partir et arriver hors d’Europe, et inclure potentiellement une étape sans escale autour de l’Antarctique ou même un tour de la planète sans escale. Mais bien que les parcours soient susceptibles de varier, la course s’engagera à se rendre en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Australasie, en Chine et au moins dans 5 grandes villes européennes au minimum une fois toutes les deux éditions, ce qui permettra une visibilité commerciale pour des programmes sur deux cycles, même sans connaître précisément le parcours. De plus, les Villes d’Accueil pourront choisir parmi plusieurs formats d’escales : soit un pit-stop de 24-48 heures, soit des escales courtes de cinq jours, soit des escales plus traditionnelles de deux semaines avec activation complète. Le processus de candidature pour les trois prochaines éditions débute aujourd’hui.
  • Evénements chaque année / Possibilité de passer à un cycle de deux ans : le Comité de la Volvo Ocean Race a demandé aux organisateurs d’envisager la faisabilité d’un cycle de deux ans. Ce processus n’est pas encore terminé, mais il est déjà certain que des événements liés à la course seront organisés chaque année. C’est donc une nette évolution de la situation actuelle où les intervalles entre les éditions sont de deux ans ou plus.
  • Ouvrir la voie d’accès à la Volvo Ocean Race : la Course et ses deux propriétaires le Groupe Volvo Car et le Groupe Volvo deviendront partenaires officiels de World Sailing dans le cadre d’un programme stratégique à long-terme visant à développer la prochaine génération de coureurs au large et leurs sponsors en créant une voie d’accès pour la course. Des Académies de la Volvo Ocean Race seront ainsi établies dans le cadre des partenariats avec les Villes d’Accueil et constitueront un tremplin pour les futurs coureurs au large vers les Jeux Olympiques, si et quand la course au large deviendra une discipline olympique, ce qui pourrait arriver dès Tokyo 2020.
  • Programme de Développement du Leadership et des Team Performance / Global Team Challenge : les organisateurs prévoient de créer une nouveau programme de développement du leadership et des team performances pour les entreprises, qui s’inspirera de l’expérience de la course en matière de travail d’équipe et d’encadrement. Ce programme comprendra une course océanique alternative baptisé le Global Team Challenge, qui permettra aux sponsors de donner à leurs salariés l’occasion unique de vivre l’expérience du large dans des conditions similaires à celles rencontrées par les coureurs professionnels. Le Global Team Challenge sera centré sur la sécurité et se disputera sur une partie du parcours de la Volvo Ocean Race à bord des Volvo Ocean 65 en version simplifiée avec à bord 3 marins professionnels pour 8 amateurs. Cette opportunité unique sera comprise dans l’offre commerciale pour les sponsors d’équipe avec possibilités de soutenir les programmes de RH, de travailler l’image de marque de l’employeur (dans le recrutement et l’acquisition de talents) et de proposer des opérations de B2B et de relations Presse. Ce programme sera aussi un nouveau point d’entrée pour de futurs sponsors dans la course.
  • Fêter le 50e anniversaire : La Volvo Ocean Race a été créée en 1973 sous le nom de Whitbread Round the World Race. Elle fêtera donc son cinquantième anniversaire dans six ans, en 2023. La Course envisage d’organiser une édition spéciale 50 ans qui rendra hommage aux légendes de la voile qui y ont participé.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here