Ultimes. L’écurie Gitana se retire de la Classe Ultim 32/23

BREST ATLANTIQUES 2019, de Brest à Brest, via Rio de Janeiro & Cap-Town, sans escale. Arrivée victorieuse de Maxi Edmond de Rothschild, Charles Caudrelier, Franck Cammas, Yann Riou. Brest, mercredi 4 décembre 2019. temps:

C’est officiel, l’écurie Gitana se retire de la Classe Ultim 32/23 anciennement le Collectif Ultim. Ils n’en feront plus partie dès cette année. Une décision prise après la Brest Atlantiques remportée par Franck Cammas et Charles Caudrelier à bord du Maxi Edmond de Rothschild.

Les raisons de cette séparation sont nombreuses mais tiennent beaucoup à la difficulté des équipes à se retrouver autour d’un dénominateur commun ou d’une vision commune face à leurs intérêts particuliers. De plus, l’écart de niveaux entre les bateaux et leur phase de développement différentes n’aidant pas non plus à trouver le juste équilibre. Les discussions tendues autour de la fameuse « aile de raie », le plan porteur sous la coque centrale, a sans doute été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Précurseur, le Maxi Edmond de Rothschild a été le premier à se doter de cette aile de raie avant que Macif puis Banque Populaire en fasse de même. Mais des discussions entre les équipes visant à en limiter la taille a convaincu l’écurie Gitana qu’on essayait de brider leur Maxi dans ses développements et ses performances sans compter les échanges autour de l’asservissement des foils.

Des divergences techniques et un collectif qui ne serait pas si « collectif » que cela ont donc conduit l’écurie Gitana à se retirer. L’équipe participera cependant avec les autres Ultimes à The Transat. Puis en fin d’année, elle tentera de battre le record du Trophée Jules Verne en équipage de 6 avec des foils asservis.

Après une première victoire sur la Rolex Fastnet et une seconde beaucoup plus probante sur la Brest Atlantiques, le maxi Edmond de Rothschild a été assurément l’ultime le plus performant en 2019 avec Franck Cammas et Charles Caudrelier devant le trimaran Macif de François Gabart, Sodebo Ultim3 de Thomas Coville et Actual Leader d’Yves Le Blevec.

La Brest Atlantiques aura été un succès pour l’ensemble de la classe Ultim faisant oublier les nombreuses casses sur la Route du Rhum. Deux nouveaux bateaux sont en construction: le nouveau trimaran Macif et le nouveau Banque Populaire d’Armel le Cleac’h. Trois acquéreurs potentiels sont sur les rangs pour racheter l’actuel trimaran Macif. Le Sodebo Ultim 3 en chantier, devrait ressortir avec une « aile de raie » et ses performances sont attendues sur The Transat. Il pourrait également tenter un Trophée Jules Verne en fin d’année. Une régate planétaire entre le Maxi Edmond de Rothschild et Sodebo Ultim 3 comme le duel entre Idec et Spindrift en 2015, pourrait être incroyable.
A voir le développement de ces Ultim, on se dit que finalement, le bilan est plutôt positif. Et plus que jamais, on se rapproche de plus en plus du vol au large. On n’enlèvera pas à l’écurie Gitana le fait d’y avoir cru les premiers. Collectif ou pas.