Sardinha Cup. Une deuxième étape de 405 milles plus musclée

Le Warm-up a mis les foils en jambes des tout beaux tout neufs Figaro Bénéteau 3. Ils vont pouvoir s’exprimer pleinement sur cette deuxième étape où l’on va voir si certains skippers confirment ou pas leurs bonnes préparations et leurs bons jeux de voile à l’image de Région Normandie avec Alexis Loison-Frédéric Duthil devront arrivés premier sur le Warm-up. Le départ de la deuxième étape de la Sardinha Cup, la Grande Course n°1, sera donné mardi à 16h à Saint-Gilles Croix-de-Vie sur un parcours de 405 milles. Les conditions s’annoncent soutenues, laissant augurer d’une belle explication entre les 33 Figaro.

Le parcours de la deuxième étape de la Sardinha Cup, la Grande Course n°1, a été présenté ce lundi à 16h par le directeur de course, Francis Le Goff, aux 33 tandems qui s’élanceront mardi (Hive Energy, de Will Harris et Eric Péron, victime d’une avarie de quille après avoir talonné le long de l’île d’Yeu sur le Warm-up, ne prendra pas le départ mais espère faire son retour sur la troisième étape). Un parcours de 405 milles (750 km) qui débutera mardi à 16h avec un départ devant Saint-Gilles Croix-de-Vie, avant un premier bord de près vers la bouée SN1 à l’entrée du chenal de Saint-Nazaire, puis une descente au portant vers la marque BXA, à l’entrée de l’estuaire de la Gironde.

Les Figaro Bénéteau 3 repartiront ensuite mercredi pour un nouveau bord de près jusqu’à la Jument des Glénan, avant de faire demi-tour et de redescendre vers l’île d’Yeu, à laisser à bâbord, et de couper la ligne d’arrivée à Saint-Gilles Croix-de-Vie. Soit un parcours qui devrait durer une grosse cinquantaine d’heures, l’arrivée étant prévue jeudi en fin d’après-midi.

Du côté de la météo, les conditions s’annoncent nettement plus soutenues que sur le Warm-up, avec un départ dans une bonne quinzaine de nœuds de nord-ouest et de la mer assez formée, promettant notamment une descente très rapide sous spi vers BXA, puis du vent forcissant mercredi, de l’ordre de 20-25 nœuds, plus fort au large qu’à la côte. Bref, une météo qui devrait donner lieu à une belle étape de costauds.