Mini-Transat. Le podium final chamboulé

Podium Proto 2 ème étape

La deuxième étape de la Mini-Transat La Boulangère aura beaucoup redistribué les cartes au classement général de cette 22e édition. En proto, François Jambou fait coup double : en remportant le deuxième acte, il s’adjuge la victoire finale devant Axel Tréhin (vainqueur de la première étape). Après une décevante 11e place à Las Palmas, l’Allemand Morten Bogacki s’est parfaitement repris et a terminé 3e au Marin, et au général. En série, le sacre d’Ambrogio Beccaria n’a souffert d’aucune contestation. L’Italien devance deux skippers qui ont réalisé une très jolie deuxième étape : Nicolas d’Estais et Benjamin Ferré (qui lui aussi pointait en 11e position à l’issue de l’acte 1). Parmi les six marins qui décrochent le podium, quatre sont des récidivistes de la Mini-Transat La Boulangère et deux sont internationaux.

Proto : Jambou détrône Tréhin, Bogacki revenu de nulle part
A l’issue de la première étape entre La Rochelle et Las Palmas de Gran Canaria, trois marins se tenaient en moins d’une heure. Axel Tréhin (945) étaient aux commandes avec 6 petites minutes d’avance sur François Jambou (865) et 56 minutes sur Tanguy Bouroullec (969). Marie Gendron (930) et Fabio Muzzolini (716) complétaient le Top 5, devant Erwan Le Méné (800). A la 11e place, à près de 17 heures du premier, on trouvait l’Allemand Morten Bogacki, qui ne semblait alors pas vraiment constituer une menace pour le podium final… En remportant haut la main la deuxième étape devant Axel Tréhin, François Jambou a conquis la première position au général à son grand rival et ami. Restait alors une place à attribuer sur le podium. Tanguy Bouroullec et Erwan Le Méné semblaient les mieux placés mais ils ont été coiffés au poteau par… Morten Bogacki ! Le marin de 33 ans est la belle surprise de cette 22ème édition en proto. Il y a deux ans, un autre skipper allemand, Jorg Riechers, avait terminé sur le podium de la Mini-Transat La Boulangère sur ce même bateau (2e place).

Série : Beccaria intouchable, d’Estais et Ferré arrachent le podium

Vainqueur de la première étape, lauréat de la deuxième, Ambrogio Beccaria (943) a été épatant et a parfaitement assumé son statut de favori, et toute la pression qui va avec. L’un des faits marquants de cette 22e édition a été la capacité du marin italien à rivaliser avec les tous meilleurs protos. Ambrogio termine 3e au scratch, derrière François Jambou et Axel Tréhin, une performance tout à fait remarquable. Derrière, la lutte a été féroce pour conquérir les deux places restantes sur le podium de la deuxième étape, et au classement général. Avant le départ de Las Palmas de Gran Canaria, Félix De Navacelle (916) et Matthieu Vincent (947) occupaient les 2e et 3e places. Finalement, aucun des deux ne termine sur le podium au classement général. Après une 4e place dans la première étape, Nicolas d’Estais (905) a fait un superbe 2e sur le parcours menant en Martinique. Il termine à la même place au général. La surprise est venue de Benjamin Ferré (902) qui avait terminé 11e à Las Palmas, à plus de 6 heures du leader. A l’aise de bout en bout entre les Canaries et la Martinique, Benjamin a terminé 3e au Marin. Sa performance lui permet de faire un bon de géant au classement général et même d’arracher le podium.

—————-

Le podium en proto :
1. François Jambou
2. Axel Tréhin
3. Morten Bogacki

Le podium en série :
1. Ambrogio Beccaria
2. Nicolas d’Estais
3. Benjamin Ferré

RETOURNER AUX ACTUS