Abandon sur blessure pour Raphaël Lutard et Arkema 3 sur Les Sables – Les Açores – Les Sables

Engagé en solitaire depuis le dimanche 22 juillet sur les Sables – Les Acores – Les Sables à bord du Mini 6.50 Arkema 3, le skipper Raphaël Lutard s’est blessé à la main droite sur le cinquième jour de course au large du Portugal. Au terme de 48 heures de convoyage, le jeune navigateur est arrivé dimanche soir dans le port de Leixoes, près de Porto, où il a été immédiatement pris en charge localement puis rejoint par son équipe technique. Le compte-rendu médical est clair : le tendon fléchisseur de l’auriculaire droit est sectionné au niveau de la première phalange et nécessite deux mois d’immobilisation. Actuellement au Portugal, Raphaël Lutard signifie donc son abandon sur Les Sables – Les Açores – Les Sables et en explique les raisons :
Retour sur les 5 premiers jours de course
« Les deux premiers jours de course étaient assez compliqués car le vent était très faible. J’ai tout de même réussi à prendre plusieurs options concluantes. Le vent est progressivement monté, me permettant de faire des pointes à 16 nœuds au portant sur mer plate : des conditions parfaites pour Arkema 3 ! Ensuite, les conditions se sont dégradées et nous avons dû négocier deux fronts successifs, les mercredi 25 et vendredi 27 juillet. Ayant peu d’informations météo à bord, nous avons eu des messages de la Direction de Course nous obligeant à être en dessous du 40° Nord puis du 43° Nord car des vents de 50 nœuds étaient prévus au-dessus sur les fichiers. Ce n’était pas très rassurant mais j’ai bien tiré mon épingle du jeu dans ces conditions et étais content de ma position vendredi ! »
Que s’est-il passé ce vendredi 27 juillet ?
« J’étais très fatigué à l’issue de ces deux fronts car les conditions ne permettaient pas de lâcher la barre. Le vendredi en fin de journée, je décide d’aller faire une sieste de 20 minutes. Le Mini avançait bien, à 10 nœuds dans 15 nœuds de vent. Quand je me suis relevé, le bateau a alors fait un planté dans une vague et je suis tombé en arrière sur un objet tranchant qui a sectionné le tendon de mon petit doigt. Je ne me suis rendu compte de rien sur le moment. C’est lorsque je me suis relevé que j’ai vu qu’il y avait du sang dans le bateau. J’ai rapidement réduit la voilure, attrapé la trousse à pharmacie et j’ai fait les premiers soins. J’ai réussi à stopper l’hémorragie et activé mes deux balises alertant la Direction de Course de ma blessure. En revanche, la douleur est apparue au bout de deux heures environ, lorsque l’adrénaline est retombée.
J’ai mis 48 heures pour atteindre le port de Leixoes, conseillé par la Direction de Course qui a des contacts là-bas. Je remercie d’ailleurs José Carlos Alves qui m’a accueilli à mon arrivée et Greg et Dominique de l’équipe du Team Arkema Lalou Multi, arrivés dès dimanche soir. Ce soutien fait chaud au cœur dans ces circonstances ! »
Qu’en est-il de cette blessure ?
« J’ai vu un chirurgien et un orthopédiste hier me confirmant que le tendon fléchisseur de mon auriculaire droit était sectionné. Nous allons sortir le bateau de l’eau aujourd’hui et je vais rapidement rentrer à Bordeaux pour avoir un deuxième avis médical. La course s’achève ici pour moi et Arkema 3 mais je suis sûr que nous serons de retour très bientôt ! »