Yann  Eliès Zidane Generali visite chantier
DR

Noir de carbone brut, présentant des lignes tendues évoquant d’emblée la vitesse, le monocoque Generali, actuellement en construction aux chantiers Multiplast de Vannes, n’a pas manqué d’impressionner les nombreux journalistes et invités présents ce mardi lors de sa visite. « Ce bateau constitue une nouvelle étape dans l’évolution des monocoques destinés à courir autour du monde en solitaire », explique Yann Eliès. Conçu par le Groupe Finot, cabinet d’architecture ayant signé les vainqueurs des quatre derniers Vendée Globe, Generali joue la carte de la puissance avec sa carène large et son bouchain vif se prolongeant vers l’étrave. Yann, double co-détenteur du Trophée Jules Verne (record de vitesse absolue autour du monde, en équipage), a également tenu à soigner la protecti  on de son cockpit, afin de pouvoir travailler sur le pont dans toutes les conditions : « Sur une épreuve aussi compétitive et dans le type de temps que l’on va rencontrer dans le grand sud, il n’est pas question de sortir manœuvrer en prenant des risques. L’ergonomie est cruciale, et j’ai l’intention de passer beaucoup de temps à la barre et aux réglages, il fallait donc peaufiner cet aspect des choses », souligne le navigateur.

Ensemble, vers un même objectif
 Yann a choisi d’installer son équipe dans les locaux mêmes du chantier, qui se trouve à une centaine de mètres à peine des bureaux des architectes. « Les nouvelles technologies de communication permettent beaucoup de choses, mais le contact direct est irremplaçable, c’est pourquoi j’apprécie cette proximité », explique-t-il. L’architecte Pascal Conq souligne pour sa part : « Certes, la proximité est une des caractéristiques du fonctionnement de ce projet, mais il faut également prendre en compte le degré d’implication de Yann et de son équipe, avec qui l’échange est permanent. » Même son de cloche du côté des responsables du chantier, Yann Penfornis louant le professionnalisme et la bonne atmosphère régnant entre les intervenants principaux sur ce projet… Un  e donnée fondamentale lorsque l’on sait que la construction d’un navire haute technologie tel que Generali mobilise une quinzaine de personnes et nécessite plus de 20 000 heures de travail. Cette impressionnante somme de compétences et de savoir-faire doit permettre à Yann de bénéficier des meilleures conditions possibles en vue de la grande aventure qui l’attend désormais : le Vendée Globe, tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance, dont le départ sera donné en novembre 2008. La concrétisation d’un « rêve de gosse », mais également le projet le plus ambitieux que puissent entreprendre un coureur océanique et ses partenaires… La mise à l’eau du 60’ Generali est prévue pour la fin du mois de mars.

L’engagement d’un sponsor au long cours…
 « Generali s’est engagé dans la voile il y a 32 ans» souligne Marie-Christine Lanne, directrice de la communication de Generali, «c’est exactement l’âge de Yann. C’est donc une histoire qui se poursuit pour nous, après avoir accompagné son propre père, Patrick Eliès, vainqueur de la Course de l’Aurore (actuelle Solitaire du Figaro) en 1979. Le projet de Yann, son rêve de gosse, est arrivé au bon moment chez Generali qui recherchait un symbole fort à sa nouvelle stratégie, mais aussi à véhiculer un esprit d’entreprise à l’égard de ses collaborateurs. Nouvelle taille, nouvelle dimension, nouvelles ambitions donc pour Generali qui est le deuxième assureur généraliste sur le marché français. Concernant Zinedine Zidane, ce parrainage s’est fait très simplement. Zinedine est c  lient de Generali depuis longue date. L’idée nous est venu de l’associer à un autre sport auquel il s’intéressait : la voile. Zidane a souvent rêvé de naviguer à bord d’un grand voilier de course. C’est ce à quoi nous assisterons bientôt grâce à ce projet. Pour l’heure, c’est la naissance d’une amitié qui naît entre deux hommes : un des plus grands sportifs au monde et un marin qui rêve lui, de faire le tour du monde…».

Zidane à Vannes…
 La nouvelle s’était répandue comme une traînée de poudre dans la capitale morbihannaise. La star mondiale de football sera à Vannes pour visiter le chantier de construction du bateau et encourager, en tant que parrain, le skipper de Generali, Yann Eliès. Après avoir rendu un très émouvant hommage  à l’Abbé Pierre, disparu hier, Zinedine Zidane s’est exprimé librement sur son affection pour la mer, son envie de naviguer à bord d’un tel voilier et de partager des moments forts en mer. « Je serai présent à La Trinité sur mer le 11 mai prochain pour le baptême de bateau Generali » a annoncé Zizou, « et  je compte bien naviguer  avec Yann qui m’a même promis de me faire vivre une nuit en mer à bord de nouveau son bateau. Je suis très heureux et fiers d’&eci  rc;tre le parrain du bateau Generali. La course en solitaire est un univers que je découvre mais pour lequel je me rend compte que sa préparation est aussi un sport d’équipe… ».

En bref…

Yann Eliès
 32 ans, marié, père de deux enfants. Double détenteur du Trophée Jules Verne aux côtés de Bruno Peyron, double Champion de France de course au large en solitaire. Pilier de l’exigeant circuit Figaro durant 10 ans, le skipper est basé à Saint-Brieuc.

Le Groupe Finot
 Fondé en 1970 par Jean-Marie Finot, le cabinet d’architecture navale s’est étoffé au fil des ans. Pascal Conq, régatier de talent, a intégré l’équipe en 1985 et s’occupe plus particulièrement des navires de compétition. Sur le projet Generali, il travaille en étroite collaboration avec David de Prémorel, qui pour sa part a rejoint le Groupe en 2001.

Multiplast
 Le chantier vannetais s’est fait une réputation en concevant et construisant les maxi-multicoques les plus rapides de la planète. Trophée Jules Verne, record de l’Atlantique, record des 24 heures : autant de titres dont peut s’enorgueillir l’établissement vannetais fondé par Gilles Ollier. Multiplast construit également de nombreuses pièces de précision pour l’industrie.

Source Generali