Yves Lannier remporte le Tour du Finistère 2013

Lesconil - Concarneau 2013
DR

Trois bons départs ont été lancés en face de Lesconil (10h06, 10h16 et 10h26). La bouée de dégagement était placée dans l’axe du vent, à 0,7 milles de la zone du départ. L’équipage de « An Treizh Daou », un First Class 10 skippé par Marc Bomin a dû malheureusement abandonner à 5 minutes seulement après le début de la course, à cause d’un problème de hauban.

Les bateaux ont parcouru deux trajets différents : les plus gros se sont dirigés vers Bénodet, pour ensuite revenir vers l’île aux Moutons et la contourner. Les plus petits ont effectué le tour de l’île. Le vent de Ouest-Sud-Ouest d’une dizaine de nœuds s’est maintenu relativement stable tout au long de la régate : il a légèrement molli à la fin du parcours sans pour autant empêcher aux participants d’avancer à des bonnes vitesses. L’ensemble de la flotte est parvenu à l’entrée du chenal de Concarneau, où la ligne d’arrivée a été mouillée, en début d’après-midi sous un beau soleil.

Le premier en temps réel, Pivoine, coupait la ligne à 14h21. Ce même bateau gagnait au classement général de sa série (Conseil Général du Finistère). Domino’s Pizza 2, mené par Benoit Hantzperg remportait le Trophée Crédit Agricole. Charrette 3 (Fréderic Bourderau) s’imposait dans la série Xavier Bourhis Assureur. Fréderic Bourderau à son arrivée aux pontons, se félicitait de la performance de son équipage « Nous avons essayé de garder l’honneur : l’équipe de « Karibario » n’a pas été simple à battre. Ça a bien marché pour nous ! Aujourd’hui on est très bien parti et notre bateau s’est avéré plus performant que celui de notre principal adversaire. Ce voilier a en effet exactement la même carène que le nôtre ! On était second jusqu’à hier et c’est grâce à cette dernière étape qu’on a réussi à s’imposer grâce au petit temps…On est tous très contents ». A bord du bateau de Yves Lanier la joie était aussi au rendez-vous et ce, pour deux raisons… « Les 4 Vents Brest – Avelwest» coupait en effet la ligne en grand vainqueur : de sa série et aussi tous classements confondus.

Yves Lanier, un habitué du tour était satisfait de la performance de son équipe. Stéphanie qui barre le bateau gagnant du tour, déclarait à son arrivée aux pontons : « Pour une fois on est parti correctement (rires) : on était très proches du bateau skippé par Jimmy Pahun (Henaff) qui était notre principal concurrent pendant toute cette édition. Jusqu’à la bouée au vent tout allait bien. Ensuite on a eu beaucoup de bords au portant : il s’agissait de bords où il fallait empanner avec le spi asymétrique… On faisait donc plus de route que ceux qui étaient équipés d’un spi symétrique. » Malgré ce désavantage l’équipage de Yves Lanier a réussi à s’imposer sur le reste de la flotte en étant toutefois un peu moins performant que les autres jour.