Yves Le Blevec devrait passer le Cap Horn cette nuit. Il n’est plus qu’à 50 mn du Cap qu’il va passer à l’envers, première grosse marque de parcours de son défi de taille : le tour du monde à l’envers. Selon Christian Dumard son routeur, le skipper Actual devrait bénéficier de brises légères lors de son passage du détroit de Lemaire (entre la côte et l’île des Etats), une sorte de sas météo entre l’Atlantique et le Pacifique… avant d’affronter un fort flux de 30 nœuds de nord-ouest établis avec des rafales et une mer formée au passage proprement dit du « cap dur », prévu en début de nuit ce mercredi.

Là, Yves devra tirer des bords vers l’ouest de façon à s’éloigner au plus vite des côtes et d’un plateau continental où la mer est particulièrement mauvaise. S’éloigner des côtes, synonymes de danger lorsque l’on est peu manœuvrant. S’éloigner des côtes et de leurs effets de site violents. S’éloigner enfin de ce terrible cap Horn et tracer vers une zone de navigation plus praticable. Ensuite, Yves devra rapidement mettre du nord dans sa route afin d’éviter une violente dépression en route pour le Horn et l’Atlantique Sud.