Vincent Riou sur son PRB a foils remporte les 24h du Défi Azimut

0
7

Après moins de 24h de course, c’est Vincent Riou sur son PRB à foils qui s’est imposé sur le parcours de 247 milles du 8ème défi Azimut. Longtemps aux commandes de la flotte, la navigatrice Sam Davies a réalisé une superbe course et décroché la 2e place, à moins de 7 minutes du vainqueur. Yann Eliès a complété un podium 100 % foilers, coupant la ligne seulement 11 minutes après Vincent Riou. A noter que Jérémie Beyou sur son tout nouveau bateau Charal a du abandonner peu de temps après le départ suite à un problème d’électronique.

La victoire finale s’est jouée entre quatre marins. Aux alentours de 6h ce matin, Sam Davies, Paul Meilhat, Vincent Riou et Yann Eliès ont enroulé dans un mouchoir de poche les waypoints « Azimut 1 » et « Azimut 2 », marques virtuelles positionnées par la direction de course à 70 milles au large des côtes bretonnes.

Tout s’est joué lors du dernier grand bord de reaching de 100 milles, avalé tribord amure à plus de 20 nœuds par les quatre premiers. Dans cette intense cavalcade, Sam Davies a remarquablement résisté aux assauts de ses trois poursuivants. Ce matin, elle a envoyé une photo de son speedo affichant 26,75 nœuds dans un surf, avec le commentaire suivant : «  Ca bombarde ! Mais ça bombarde encore plus vite derrière ! ». La navigatrice faisait référence à Vincent Riou lancé à ses trousses. Le skipper de PRB a grappillé du terrain petit à petit, revenant bord à bord avec Initiatives-Cœur, avant de finir par prendre les commandes à 30 milles de l’arrivée à Lorient, pour ne plus jamais les lâcher. C’est donc à 11h57 que Vincent a franchi en grand vainqueur la ligne d’arrivée à Lorient, après 18 heures et 39 minutes de course. Sa vitesse moyenne sur l’orthodromie (route directe) : 13,25 nœuds. Au regard de cette performance, il ne doit pas regretter d’avoir équipé son PRB de foils !

Gagnante de la Dhream Cup fin juillet, Sam Davies décroche à nouveau un très beau résultat en terminant 2e du Défi Azimut, à seulement 7 minutes du vainqueur. Elle fait le plein de confiance en vue de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Le podium, 100 % foilers, est complété par Yann Eliès. Avec son IMOCA à dérives droites, Paul Meilhat, de
retour de blessure, a magnifiquement résisté, même s’il accusait un déficit de vitesse de l’ordre de 2 nœuds au reaching dans la brise par rapport aux fusées à foils. Il devrait décrocher la 4e place, devant Boris Herrmann.