Victoire incroyable de Francis Joyon

Victoire de Francis Joyon
Victoire de Francis Joyon

Quelle édition de la Route du Rhum et quel finish d’anthologie ! Cette 11e édition entre dans l’histoire de la voile et la légende de la course. Francis Joyon avec son Idec Sport s’impose sur la ligne devançant Francois Gabart et son trimaran Macif d’un rien. Il y a 40 ans, on célébrait la victoire de Mike Birch qui l’emportait de 98 secondes devant le monocoque de Malinovski. 40 ans plus tard, l’histoire se répète célébrant le talent de deux grands marins de la course aul large, Francis Joyon et François Gabart. Les dernières heures de la Route du Rhum auront été de toute beauté offrant un spectacle dingue comme on en aurait jamais rêvé.
48 heures avant, François Gabart avait quasiment course gagnée avec 136 mn d’avance. Puis son avance a fondu. Nous avons été les premiers à parler d’avarie, puis d‘avarie qui s’aggrave en constatant la détérioration des vitesses de Macif alors qu’Idec Sport revenait à fond.

Avarie sur le trimaran Macif depuis lundi

Il a fallu attendre d’arriver à 30 milles de la tête à l’Anglais pour que l’équipe Macif confirme les avaries mais la nature des dégâts a surpris tout le monde. François Gabart a cassé peu après le départ et traversé avec un foil et un safran en moins. C’est déjà en soi une énorme prouesse que d’être aller au bout alors qu’il aurait pu s’arrêter aux Açores.

Une arrivée incroyable

Le tour de la Guadeloupe a été dingue. 6 heures de course qui ont mis les nerfs des deux skippers à rude épreuve. L’approche de la marque à Basse terre a été compliquée pour François Gabart qui est tombé dans le dévent de la Souffrière. Un classique sur la Route du Rhum. Francis Joyon est revenu fort jusqu’à moins de 2 milles en prenant une option à terre alors que le vent revenait. Leader à la bouée à Basse terre, François Gabart se faisait doubler après le canal des Saintes. On pensait alors qu’Idec allait partir loin devant mais un filet pris dans son safran remettait les deux bateaux au même niveau.
Le vent tombant dans la baie de Pointe à Pitre à l’approche de la ligne, Macif revenait à 0,6 milles dans le sillage d’Idec. Les deux bateaux effectuaient un dernier virement. Un finish d’anthologie alors qu’on apercevait Francis Joyon placide à la barre remporter enfin cette Route du Rhum et battre le record de Loic Peyron de 46 minutes 45 secondes de mieux en 7 jours 14 h 21’47’ pour boucler le parcours de 3542 milles à la vitesse moyenne de 19,42 nœuds

Une belle histoire entre Francis Joyon, le Menhir de Locmariaquer et le petit génie de la Voile, Francois Gabart. Les deux marins les plus rapides du monde. Le premier détenteur du Trophée Jules Verne et l’autre détenteur du record en solitaire autour du monde. Un duel de génération magnifique, deux grands marins qui incarnent la course au large. C’est aussi la 3è victoire de ce bateau Idec Sport, qui rentre dans la légende. Conçu par Franck Cammas qui a gagné le Rhum en 2010 puis en 2014 avec Loick Peyron.