Victoire et coup double pour Gildas Morvan !

Podium Bozcaada
DR

A force de voir la génération montante truster les podiums, on pouvait craindre pour Gildas Morvan un début de passation de pouvoir inéluctable. Mais le skipper de Cercle Vert a rappelé qu’il faudrait encore compter sur lui. Arrivé en début de nuit à Bozcaada, Gildas pouvait compter sur les derniers souffles de brise et commencer d’égrener les minutes qui le séparaient de ses poursuivants.

Dans son sillage, c’est une Jeanne Grégoire comblée qui signait là son premier podium, depuis huit ans qu’elle sillonne le circuit Figaro Bénéteau. La navigatrice de Banque Populaire, partagée entre une émotion intense et la satisfaction de voir un talent que tout le monde lui reconnaît, enfin récompensée, en cherchait encore ses mots dans une sorte de confusion des sentiments bien compréhensible. Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham) complétait une fois de plus le podium et pouvait consolider sa deuxième place au classement général, même si le leader avait changé.

Il était dit que cette étape ne sourirait pas aux deux skippers Macif. Ce fut tout d’abord Eric Péron (Skipper Macif 2009) qui dès le départ se trouvait confronté à un foc qui s’arrachait de sa ralingue. Malgré plusieurs brélages autour de son étai pour maintenir sa voile dans sa gorge, Eric perdait là un temps précieux et se trouvait relégué au fond du classement. Le sort devait s’acharner aussi sur François Gabart (Skipper Macif 2010) qui, sur cette étape de brise, constatait que sa pompe de ballast ne fonctionnait plus. Deux heures et demi à remplir son ballast à la main lui coûtent près de trois milles sur la route. Mais François n’a rien lâché et termine malgré tout quatrième de l’étape. Autre grand perdant, Francisco Lobato (Roff Tempo Team), dont le recadrage au large dans le dernier bord vers Bozcaada, coûte très cher.