Après une semaine de maintenance pour tous les bateaux et du repos pour les équipages, une course in-shore était organisée à Auckland avant d’attaquer le grand sud. C’est Dongfeng qui s’est imposé. Une belle victoire d’équipe qui fait du bien au moral pour son skipper Charles Caudrelier qui revient à 3 points de Mapfre au classement général.

 

A Auckland, sous un soleil écrasant et avec un faible vent de Nord-Nord Est qui n’a pas dépassé les 6-7 nœuds, les sept bateaux de la Volvo Ocean Race 2017-18 ont disputé ce samedi la New Zealand Herald In-Port Race. A bord de Dongfeng, les hommes et femmes du skipper Charles Caudrelier, ont accroché aujourd’hui une troisième victoire sur cet exercice très technique de la course en baie, après leur performance de Cape Town puis Hong Kong. Un joli résultat dans des conditions terriblement piégeuses cet après-midi dans la rivière du Waitematā Harbour, aux pieds des buildings aucklandais.

Peu avant la ligne de départ, Team Brunel (Bouwe Bekking) réussit à bloquer Dongfeng, Turn the Tide on Plastic (Dee Caffari) et Team AkzoNobel (Simeon Tienpont). Les trois bateaux doivent refaire un tour et partent en deuxième rideau… Bien inspiré, l’équipage chinois choisit la rive opposée au centre-ville. En effet, le vent s’écroule à ce moment-là pour les bateaux au milieu du plan d’eau. A la fin de ce premier bord, Dongfeng a contourné la flotte et est de retour aux avant-postes, au coude à coude avec Team AkzoNobel parti, lui, à l’extrême opposé. Les deux bateaux ne se sont ensuite plus lâchés de la course, prenant le ‘lead’ au gré des caprices d’une veine de vent qu’ils ont exploité jusqu’à l’arrivée. Dongfeng l’emporte, suivi de Team AkzoNobel, tandis que MAPFRE complète le podium, gardant ainsi sa place de leader au classement général provisoire des In-Port Series.

« C’était très… très difficile, » a déclaré le skipper de Dongfeng. « Nous avons eu un départ terrible mais il s’est ensuite passé tellement de choses sur ce premier bord qu’il n’était finalement pas si payant d’être en tête à indiquer aux autres où se trouvaient les trous de vent. Nous avons été capables d’analyser cela assez vite et de naviguer finalement autour du groupe de leaders pour revenir dans le match. Nous nous sommes vraiment appliqués sur notre vitesse et avons réussi à revenir lentement… mais surement. »

Disputés à chaque escale de ce tour du monde de huit mois, ces petits parcours côtiers bénéficient d’un classement à part des étapes de large et serviront à départager d’éventuels ex-aequo à la fin de la course en juin prochain à La Haye.

« C’est une belle victoire d’équipe, très bonne pour le moral, » a conclu Charles.

En effet, ce résultat est bon à prendre d’un point de vue comptable mais bien plus encore pour le mental des troupes. Dongfeng s’élancera dimanche prochain (18 mars) pour une étape de haute montagne : 7 600 milles (14 000km) à travers le Pacifique, en direction de Itajaí au Brésil. Une étape ‘virile’ qui compte non seulement double au général mais le premier concurrent au Cap Horn sera aussi crédité d’un point de bonus… De quoi ajouter encore à l’intensité de ce parcours extrême, d’autant plus que Dongfeng, actuel second de l’épreuve, n’a que 3 points de retard sur les Espagnols de MAPFRE…

Classement de la New Zealand Herald In-Port Race, Auckland
1. Dongfeng Race Team, C.Caudrelier, 0:52:29
2. team AkzoNobel, S.Tienpont +1:10
3. MAPFRE, X.Fernandez, +4:14
4. Vestas 11th Hour Racing, C.Enright, +6:40
5. Team Brunel, B.Bekking, +7:14
6. Team Sun Hung Kai / Scallywag, D.Witt, +7:22
7. Turn the Tide on Plastic, D.Caffari, 8:25

Classement général des In-Port Race Series
1. MAPFRE – 37 points
2. Dongfeng Race Team – 34 points
3. team AkzoNobel – 27 points
4. Team Brunel – 26 points
5. Vestas 11th Hour Racing – 18 points
6. Sun Hung Kai / Scallywag – 15 points
7. Turn the Tide on Plastic – 11 points