Vendée Globe. Sébastien Destremau : “J’ai fait un trou dans ma casquette”

Entre Alex Thomson et Sébastien Destremau, on est dans deux mondes différents, deux bateaux à la jauge Imoca. Deux mondes qui se côtoient à distance sur les oceans et qui font ce Vendée Globe.

Suite à la chute de la bôme et grand voile sur la casquette en carton de Merci au matin du troisième jour , cette dernière n’a cessé de se détériorer petit à petit. Aujourd’hui la partie la plus abimée et gorgée d’eau a été enlevée en faisant place à un trou béant.“ C’est comme si j’avais un toit ouvrant. On a aussi tenté de la soulager avec une épontille posée sur la colonne de moulin.  Depuis l’incident de l’autre jour,  on sait bien que ce n’est plus qu’une question de temps avant qu’elle ne se détruise complètement. J’aurai bien aimé lui montrer les mers du sud mais je crains qu’on soit un peu court.En tous cas ce projet a été vraiment passionnant à mener et ce qui est chouette, c’est qu’en faisant parler d’elle, cette casquette fait réfléchir et fera bouger les lignes.

Lire aussi : Sébastien Destremau installe une casquette en carton sur son IMOCA Merci. http://www.courseaularge.com/vendee-globe-une-casquette-de-protection-en-carton-pour-sebastien-destremau.html