Vendée Globe. Nicolas Troussel revient sur son démâtage

Nicolas Troussel revient sur son démâtage et envoi une photo de son bateau démâté. Il se dirige actuellement au moteur vers le Cap Vert ou son équipe l’attendra à son arrivée. 

” J’ai démâté hier matin avant le lever du jour donc il faisait nuit quand je suis sorti du bateau et quand j’ai vu les dégâts, ma priorité était de dégager le mât du bateau car ça tapait un petit peu. Le foil n’était pas loin et je ne voulais pas que ça l’abime davantage. Donc j’ai découpé les écoutes et ensuite j’ai sorti la meuleuse pour les câbles. 

Je ne cache pas que je n’ai pas regardé précisément où le mât avait cassé, mon objectif était de tout dégager pour ne pas abimer le bateau et les foils. J’avais pas mal de voiles en l’air donc j’ai été obligé de tout découper et j’ai gardé la baume. 

Là je réalise que tout est fini… Je suis en route vers le Cap Vert, presque face au vent et face à la mer donc je vais mettre un petit peu de temps pour y arriver. J’avance à environ 4 nœuds et il me reste 180 milles à parcourir. J’ai dû faire 70 milles depuis que je suis reparti. 

J’ai surtout des pensées pour les gens qui ont travaillé, qui m’ont soutenu et qui ont fait que ce projet existe aujourd’hui. Personnellement je me laisse aller. Je n’ai pas spécialement envie de retourner à terre tout de suite et de voir des gens. Je vais mettre du temps pour digérer ça. “

Images du démâtage de Corum L’Epargne