Vendée Globe. Les personnages « Monsieur Madame » embarquent avec le skipper Clément Giraud !

©Hortense Hébrard

Clément Giraud continue de se battre pour être au départ du prochain Vendée Globe. Il participera à l’Arctique Race avec le bateau d’Erik Nigon et un nouveau partenaire incarné par les « Monsieur Madame » pour l’aider à trouver Le partenaire.
Véritable succès en librairie, la collection rigolote et transgénérationnelle créée il y a presque 50 ans a décidé de prendre le large avec Clément Giraud, en mettant son image à la disposition du marin et de son incroyable projet, dans le but de l’aider à trouver des financements.

Clément Giraud sera au départ de l’Arctiqu race grâce à Erik Nigon, « Monsieur Génial » qui lui a prêté son IMOCA, parce que, oui, il n’y a pas que dans le monde des « Monsieur Madame » que les personnages sont généreux et que les histoires se terminent bien.Aujourd’hui les « Monsieur Madame » et leurs drôles de trombines colorées, vont investir la coque de l’IMOCA « Vers un monde sans SIDA » sur lequel Clément se lancera en solo sur un parcours de 3.600 milles (6.500 km) direction l’Arctique (l’ouest de l’Islande), glaciale destination pour ce Monsieur du Sud avant de redescendre vers le nord des Açores et de revenir aux Sables d’Olonne (ou l’inverse).

De Monsieur Malchance à Monsieur Résilience

Les 100 personnages « Monsieur Madame » bénéficient d’un capital sympathie inégalé.
Forcément, l’opportunité était trop belle pour ne pas faire matcher la marque aux sympathiques personnages avec Clément Giraud, qui fut un temps « Monsieur Malchance » avec l’incendie de son bateau (octobre 2019) mais tellement motivé qu’il lui était impensable de renoncer à son projet : courir en solitaire en IMOCA.
Il croisa la route de « Monsieur Génial » et d’Arnaud Simon, Directeur du Licensing France de « Monsieur Madame » : « Il y a un « Monsieur Madame » en chacun de nous. Ils incarnent la diversité et l’expression de soi. Cela faisait sens de s’associer à Clément et son formidable projet. Avec son équipe, on retrouve tous les traits de caractères : le rêve, la malchance, le bonheur mais surtout l’entraide et le dépassement de soi. »

Un projet positif et enthousiasmant

Clément Giraud propose aux partenaires potentiels, qui rêvent d’un Vendée Globe sur un ton convivial, sympathique, et transgénérationnel, de s’associer au projet :
« Je suis tellement heureux de courir en solitaire, enfin ! Après plusieurs mésaventures, c’est finalement au prix d’une volonté de fer de toute mon équipe que je prendrai le départ le 4 juillet, et à la faveur de deux belles rencontres. Erik Nigon, dès l’incendie de mon bateau, m’a proposé de partager son bateau. C’était inespéré. Puis les « Monsieur Madame » sont venus ajouter de l’optimisme. Ça sera une belle course, j’ai hâte de reprendre la mer, dès le début du mois de juin pour m’entrainer et j’espère bien embarquer dans mon sillage de nouveaux partenaires qui ont envie de projets positifs et enthousiasmants. Le partenariat titre est toujours disponible. Welcome !! »