Vendée Globe. Jean Le Cam cinquième inscrit cherche partenaire

jeanlecam
jeanlecam ©Chris Askoll

Jean Le Cam y retourne. S’il sera le vétéran de la course, son expérience en fait un redoutable adversaire pour les bateaux à dérives. Il l’avait dit à Yann Eliès à l’arrivée du dernier Vendée Globe et Jean est resté fidèle à ses propos. Il est annoncé comme le vétéran de la course… Pourquoi encore et encore ?!
La réponse est simple : « Quand on aime on ne compte pas ». Jean Le Cam adore cette course à chaque fois différente. Il aime, en toute sincérité, la raconter, la partager avec le public et ses partenaires.
Jean prendra le départ avec son bateau Hubert, sans foils. Cet Imoca, avec lequel il a déjà fait deux tours du monde, n’a pas été conçu pour voler et Jean l’aime tel qu’il est ; d’autant qu’il a encore des atouts à faire valoir pour le rendre encore plus compétitif.

L’objectif de Jean est clairement d’arriver en tête des bateaux à dérive, en moins de 80 jours, le temps de son record personnel dans le dernier Vendée Globe en 2016/2017.
En recherche de partenaires
Le budget cible n’est pas encore réuni et Jean est toujours en quête de partenaires. Son projet est accessible aux PME et le skipper le qualifie avec humour de « très bon rapport qualité-prix »…. Il se fera fort de l’expliquer aux entreprises curieuses d’en savoir plus !

Parallèlement à ses démarches et rencontres de partenaires potentiels, Jean Le Cam a mis son bateau en chantier afin de le préparer avec la minutie qui est l’une de ses marques de fabrique.