Vendée Globe. De belles journées pour récupérer

Photo envoyée depuis le bateau Bureau Vallee 2, pendant le Vendee Globe, course autour du monde à la voile, le 17 Novembre 2020. (Photo prise par le skipper Louis Burton) Bouée météo NKE

Les skippers du Vendée Globe peuvent profiter de ces latitudes clémentes pour recharger les batteries après une semaine de course.

Douche, ménage, les activités à bord ne manquent pas avant d’aborder le Pot au noir. Un pot plutôt facile pour les leaders d’une flotte qui s’étire sur plus de 1600 nm après à peine une semaine de course. On a du mal à imaginer quel sera l’écart quand le leader passera le Cap Horn. Un vrai casse-tête à venir pour la direction de course.

Alex Thomson maintien son avance. Thomas Ruyant sur LInkedOut tente de suivre la cadence alors qu’Apivia revient sur lui. Derrière Kevin Escoffier sur PRB reste dans le match à distance suivi par Louis Burton sur Bureau Vallée II qui fait une très belle course sur son IMOCA ex-Banque Populaire tenant du titre. Louis va vite et parvient à devancer Boris Hermann et Sam Davies équipés tous les deux de nouveaux foils.

Benjamin Dutreux est 9e, 2e des bateaux à dérives droites devant Damien Séguin sur Apicil qui réalise un très beau début de course également.

La bonne nouvelle de ce mardi aura été le nouveau départ de Jérémie Beyou qui aura trouvé le courage de repartir. Chapeau.

Photo envoyée depuis le bateau Apivia, pendant le Vendee Globe, course autour du monde à la voile, le 17 Novembre 2020. (Photo prise par le skipper Charlie Dalin)
Photo envoyée depuis le bateau Banque Populaire X, pendant le Vendee Globe, course autour du monde à la voile, le 17 Novembre 2020. (Photo prise par le skipper Clarisse Cremer)