Vendée Globe. Conrad Colman renonce

Photo sent from the boat Foresight Natural Energy, on February 8th, 2017 - Photo Conrad Colman Photo envoyée depuis le bateau Foresight Natural Energy le 8 Février 2017 - Photo Conrad Colman Le calme avant la tempête est très agréable sauf que l'on est un peu nerveux à l'idée de ce qui approche! Aujourd'hui au programme, ciel bleu, belle mer et un vent stable pour avancer sur ma job list du jour. Je suis monté dans le mât pour remonter un peu mon antenne VHF de secours et gagner en portée et j'ai aussi réparé les instruments du bord...à nouveau! Je suis maintenant sur le bord qui va m'amener jusqu'à la limite sud de la dépression qui passe sur l'Atlantique et que je veux utiliser pour me rapprocher de la maison, ça va décoiffer!

Conrad Colman a annoncé qu’il ne prendra pas le départ du prochain Vendée Globe 2020 faute de budget. « J’ai été très proche d’obtenir le budget à plusieurs reprises. La première fois que j’ai été sur le point de signer un partenariat, j’étais dans la salle d’embarquement quand j’ai reçu un SMS me disant que ça n’allait plus être possible ». Il avait affrété l’ancien Sill de Roland Jourdain. « A ce moment-là, j’ai été très proche de décrocher un partenariat… jusqu’à ce que la Covid-19 verrouille tous les budgets. Une autre chance sérieuse s’est rapprochée de moi mais, à la fin, les décideurs ont dit que je ne correspondais pas à ce qu’ils voulaient : ils m’aimaient bien, ils aimaient la course, mais je n’allais pas prendre le départ pour gagner ». Pour le navigateur, le coup est rude. « Je suis totalement vidé. Il m’a fallu dix ans pour être au départ de la 8e édition, et j’ai commencé à bâtir le projet 2020 après avoir juste pris le temps de récupérer de mon tour du monde. Le Vendée Globe, j’y pense chaque jour. J’ai travaillé sur ma recherche de sponsor seul, avec des agences, des entreprises qui avaient des contacts… »

Conrad Colman envisage de revenir en 2024. On se dirige à l’heure actuelle vers un départ à 33 skippers.