Ultimes. Remise à l’eau de Sodebo Ultim 3 en version volante !

Sodebo Ultim 3 a retrouvé son élément après 5 mois de chantier pour le transformer en une nouvelle version « volante » avec des modifications importantes : plan porteur sur la dérive, un nouveau safran de coque centrale à plan porteur, un nouveau carénage arrière avec une bâche aérodynamique, un travail sur les pilotes et l’ergonomie de la cellule de vie pour plus de confort. L’équipe n’a pas chômé et semble

François Duguet – Boat Captain de Sodebo Ultim 3 – est resté concentré et attentif au bon déroulé des opérations : «  Nos premiers objectifs seront de valider les modifications techniques du chantier de cet hiver. C’est très varié avec beaucoup de systèmes qui concernent l’électronique, l’hydraulique, les pilotes automatiques, le gréement… chacun dans son domaine sera concentré sur sa partie avant d’entrer dans la performance. »
L’heure est maintenant aux derniers réglages à quai avant la reprise des entraînements dans quelques jours… avec en ligne de mire l’objectif du Trophée Jules Verne cet hiver (tour du monde en équipage en moins de 40 jours)
Dans le respect des nouvelles réglementations, le skipper de Sodebo Ultim 3 rêve de tirer ses premiers bords : « Je me projette déjà dans les prochaines sensations de navigation. Cette nouvelle version de Sodebo Ultim 3 est beaucoup plus innovante que la version que nous avons mise à l’eau l’an dernier. Elle est plus engagée techniquement. Nous allons accéder à la vitesse par le vol, la vitesse par l’équilibre en stabilisant un vol. C’est un nouveau bateau avec toute l’expérience que nous avons acquise en 2019 et sur la Brest Atlantiques avec Jean-Luc (Nélias). »

Jean-Luc Nélias – Responsable de la performance de Sodebo Ultim 3 – rappelle que le programme va reprendre progressivement avec une montée en puissance au fil des entraînements : « Nous avons fait une bonne mise à l’eau avec l’intégration de nouvelles pièces sur le bateau (dérive centrale, safrans et foils). Il y a eu un très beau boulot de l’équipe et du bureau d’études. Maintenant nous avons de belles journées de travail à venir sur l’eau. Progressivement nous allons mettre au point les nouveaux systèmes, prendre de l’assurance et monter en pression tout en préservant le bateau pour aller de plus en plus vite. »