Trophée Prince de Bretagne

2016_Trophée Multicoques Prince de Bretagne. Saint-Quay Portrieux. Photo : Fanch Galivel

La lutte a fait rage entre les Multi50, vendredi, pour la première journée du Trophée Prince de Bretagne – Sud Goëlo, où un parcours côtier et deux parcours techniques se sont tenus en baie de Saint-Brieuc. Ewan Le Roux a également tenu la cadence en Diam24 tandis que les deux Ultime se sont affrontés durant le premier acte de leur grand Défi.

Les conditions étaient idéales ce vendredi pour l’ouverture de la huitième édition du Trophée Prince de Bretagne Sud Goëlo : 10 à 12 noeuds de vent constants sur l’ensemble de la journée sous un ciel ensoleillé sans l’ombre d’un nuage et, s’ils n’étaient que 6 bateaux sur l’eau, un joli spectacle sur le plan d’eau de Saint-Quay-Portrieux. Trois équipages manquaient en effet à l’appel, le Multi50 Vers un monde sans sida d’Erik Nigon ayant été contraint de déclarer forfait à la suite d’une avarie survenue pendant la Drheam Cup, la semaine passée, et les deux Diam 24 du Yachting Club de Saint-Lunaire s’étant finalement désistés jeudi après-midi. Pas de quoi décourager pour autant les multicoques fidèles au rendez-vous, à l’instar d’Erwan Leroux, seul petit trimaran désormais engagé, qui se confrontera aux Multi50, support qu’il connaît bien. Et le skipper de Cardinal-FenêtréA n’aura pas à rougir puisqu’il sera parvenu à tenir tête à ses concurrents, terminant notamment troisième au scratch du premier parcours technique de l’après-midi. Au classement officiel, carton plein pour Arkema, skippé par LaLou Roucayrol, qui remporte trois courses sur trois en s’adjugeant le côtier de 14 milles du matin, autour des îles, ainsi que les deux « bananes », devant la French Tech Rennes Saint-Malo (Gilles Lamiré) et Olmix (Pierre Antoine). Et ce, malgré un départ volé – mais réparé – lors de la première manche, erreur également commise par l’équipage de Gilles Lamiré, disqualifié pour ne pas avoir repassé la ligne. « À trois bateaux, on s’est un peu poussé sur l’eau, on s’est laissé embarquer, mais les départ anticipés sont des choses qui arrivent, ça montre qu’on est dans les starting-blocks » s’est expliquée Karine Fauconnier, équipière à bord du Multi50 Arkema. « Le départ était un peu chaud, a confirmé le skipper de la French Tech Rennes Saint-Malo, mais on a choisi de ne pas faire demi-tour afin de pouvoir continuer sur notre lancée et travailler nos manoeuvres. Il y aura d’autres manches ! » L’équipage de Pierre Antoine complète quant à lui le podium, ravi de cette belle première journée : « On termine une saison bien chargée, avec The Transat Bakerly et la Transat Québec – Saint-Malo, dans des conditions parfaites ici à Saint-Quay. C’est vraiment sympa ! »

Les Ultime font cavaliers seuls
Du côté des maxi-trimarans, premier jour de régate moins intense mais ô combien tout aussi intéressant. Si la matinée était réservée aux relations publiques pour le Maxi80 Prince de Bretagne, Lionel Lemonchois a ensuite retrouvé son meilleur ennemi de la saison 2016 au cours de l’après-midi. À 14h, le multicoque de 24 mètres et l’Actual d’Yves Le Blévec se sont en effet livrés à une joute nautique, remportée après quelque deux heures de mer par l‘oiseau rouge et gris, malgré la casse de sa dérive après avoir talonné au Grand Léjon. Demain, une session de runs de vitesse s’ajoutera aux parcours techniques et côtiers, tandis que les animations battront leur plein sur l’esplanade.

Classement général (provisoire) du vendredi 26 août

 

Le programme de samedi 27 août

11h-16h : Parcours côtiers, parcours techniques (Quai Gourvelot – Port d’Armor)
16h-17h : Run de vitesse (Quai Gourvelot – Port d’Armor)
À partir de 17h : multicoques à quai (Esplanade du Port d’Armor)
18h-19h : Séance de dédicaces des skippers sur le Village

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.