Trophée Jules Verne. Spindrift en Stand-by

Bonne nouvelle, Yann Guichard et son équipage seront à nouveau en stand by en début de semaine prochaine en attente d’une fenêtre météo favorable pour s’élancer sur une troisième tentative de Trophée Jules Verne.

Depuis le 29 octobre, toute l’équipe était mobilisée à 100% sur la réparation d’un safran, problème décelé sur l’appendice en question lors d’une navigation d’entrainement au large. « C’est un autre contre la montre que nous venons de vivre au sein de Spindrift racing. Ces 3 dernières semaines, nous sommes restés focalisés sur la recherche de solutions puis sur la réparation de celui-ci. Je remercie toute l’équipe technique pour leur investissement car nous sommes désormais prêts à partir et nos yeux sont rivés sur les fichiers météo. Nous prolongeons notre stand-by jusqu’à mi décembre », explique Yann Guichard.
Le défi de Spindrift racing ? Abaisser l’exigeant chrono de 40 jours 23 heures 30 minutes établi par Francis Joyon.
Un objectif réalisable si les conditions météorologiques rencontrées le long du parcours le permettent. « Nous aimerions déjà avoir un peu d’avance à l’entrée de l’Indien… océan que Francis Joyon avait traversé dans des temps records et sur lequel il sera difficile de faire mieux », indique Yann Guichard.

ÉQUIPAGE DE SPINDRIFT 2 :
Yann Guichard (skipper)
Erwan Israël (navigateur)
Jacques Guichard (chef de quart / barreur-régleur)
Jackson Bouttell (barreur / numéro un)
Thierry Chabagny (barreur / régleur)
Grégory Gendron (barreur / régleur)
Xavier Revil (chef de quart / barreur-régleur)
Corentin Horeau (barreur / numéro un)
François Morvan (barreur / régleur)
Duncan Späth (barreur / régleur)
Erwan Le Roux (chef de quart / barreur-régleur)
Benjamin Schwartz (barreur / numéro un)

Jean-Yves Bernot (routeur à terre)