Trophée BPE Saint-Nazaire-Cuba : départ dimanche 14 heures

Tour de Bretagne 2003
DR

« Aujourd’hui samedi, c’est un peu une journée de break. Car dès vendredi 19h, tous les contrôles de jauge et de sécurité étaient terminés sans aucun problème, ce qui pour moi dénote la maturité des concurrents : tous ont extrêmement bien préparé leurs bateaux ». Les mots sont du directeur de course Lionel Péan. Et effectivement, sur le quai du commerce, les  douze skippers et leurs préparateurs semblent relativement détendus ce samedi. On profite surtout des derniers instants à terre avant la longue traversée « pour aller en face », comme dit Antonio Pedro da Cruz (Little Black Shark), pour « accomplir ce rêve de transat en solitaire que beaucoup de gens ont et que nous avons la chance de réaliser», répond en écho Gildas Morvan (Cercle Vert). A une vingtaine d’heures du départ, tout est fin prêt. L’heure est à l’embarquement des vivres, aux avant-derniers moments avec la famille, les enfants… « On part tout de même tout seul pour un mois, ce n’est pas anodin non plus de gérer cette absence auprès des proches », explique par exemple Yannig Livory, le skipper d’Entreprendre au Pays de Lorient.