Le trimaran Arkema retrouvé à l’endroit

C’est une bonne nouvelle pour Lalou Roucayrol qui a retrouvé son trimaran à l’endroit alors que celui-ci avait chaviré. Ve mercredi 21 novembre 2018 restera marqué dans les annales du Team Arkema Lalou Multi et de la course au large. Victime d’un chavirage le 14 novembre dernier, le Multi50 Arkema de Lalou Roucayrol dérivait depuis 8 jours à plus de 1000 milles nautiques de la Guadeloupe.

Laissé seul depuis le 18 novembre, tandis que Lalou Roucayrol était secouru par Pierre Antoine (Olmix), le bateau a continué à dériver…
En revanche, quelques faits marquants ont rapidement inquiété l’équipe du Team Arkema Lalou Multi : 5 heures après le débarquement de Lalou sur le bateau Olmix, la balise de positionnement a soudainement cessé d’émettre, tandis que la balise de détresse (EPIRB) se déclenchait. * Les inconnues étaient nombreuses et personne ne savait vraiment ce que le remorqueur, avec Lalou Roucayrol et Quentin Vlamynck à bord, allait découvrir en arrivant sur zone ce mercredi 21 novembre.

FAIT INEDIT DANS LA COURSE AU LARGE
Quelle ne fut pas leur surprise en s’approchant d’un trimaran totalement intègre et à l’endroit ! Oui, le bateau s’est tout simplement remis à l’endroit, tout seul.
Fabienne Roucayrol, Team Manager, livre quelques possibles explications à cette situation totalement inédite et inattendue : « Dans la possible cause du chavirage, Lalou a expliqué qu’il y avait de l’eau dans le flotteur tribord de son bateau. Nous ne nous expliquons pas encore comment cette eau est entrée dans le flotteur, mais elle a dû continuer à le remplir alors que le bateau avait chaviré. Cela a certainement « coulé » lentement le flotteur, et avec l’aide du vent et d’une vague, le bateau a dû se retourner et se remettre à l’endroit. Lalou et Quentin n’en croient pas leurs yeux ! Nous remercions chaleureusement le Lady Debbie et la SOMARA, la Société Martiniquaise de Remorquage et d’Assistance ».
C’est en tous cas un excellente nouvelle pour eux, leur évitant la procédure lourde, compliquée et risquée, qu’ils envisageaient pour le remettre à l’endroit avant de le remorquer.
« Avec un semi-rigide, Lalou et Quentin vont passer à bord, et vider un maximum d’eau du bateau avec une pompe, afin d’éviter qu’il soit trop lourd en remorquage. Ils vont tout remettre en sécurité, poser les élingues et feront rapidement route vers Pointe-à-Pitre. » conclut Fabienne Roucayrol. Toute l’équipe Team Arkema Lalou Multi reste en vigilance jusqu’à l’arrivée du bateau en Guadeloupe. A 4 nœuds de moyenne, le temps estimatif du remorquage est de 9 – 12 jours, soit une arrivée prévue entre le 30 novembre et le 4 décembre.
* Pour rappel, ces deux balises sont activées ou désactivées manuellement, ou au contact de l’eau.
Rappel des faits :
14/11/18 : chavirage du Multi50 Arkema de Lalou Roucayrol à 7h30 (TU) , engagé sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, à 1000 milles de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe.
15/11/18 : le remorqueur « Lady Debbie » quitte la Martinique avec Quentin Vlamynck à son bord.
16/11/18 : Pierre Antoine (Olmix), leader dans sa catégorie en Rhum Multi, s’est dérouté pour porter assistance à Lalou Roucayrol. Après trois tentatives, Lalou est secouru et embarque à bord d’Olmix.
18/11/18 : Transbordement réussi de Lalou Roucayrol à bord de « Lady Debbie ». Pierre Antoine et Olmix continuent la course en direction de Pointe à Pitre tandis que « Lady Debbie » se dirige vers la zone de chavirage du trimaran Arkema.
21/11/18 : Le remorqueur Lady Debbie a retrouvé le trimaran Arkema, en pleine mer, à l’endroit ! Le trimaran remorqué est attendu entre le 30 novembre etle 4 décembre à Pointe-à-Pitre