Transat Jacques Vabre. Lamiré et Carpentier en tête en Multi50, Beyou et Pratt accélèrent en Imoca, Crédit Mutuel s’échappe en Class40

Le Multi50 Groupe GCA – Mille et un sourires skippé par Gilles Lamiré et Antoine Carpentier finit de passer le Pot-au-noir qui aura été assez clément avec eux. Ils disposent de 90 milles d’avance sur Thibaut Vauchel-Camus et Fred Duthill qui vont avoir du mal à revenir sur eux. Mais il reste encore 1000 milles à parcourir. Rien n’est joué. Pour Primonial, skippé par Sébastien Rogues et Matthieu Souben difficile d’espérer un retour alors qu’ils sont distancés de 340 milles du premier et que le Pot au Noir semble se refermer devant eux.

En IMOCA, Charal a accéléré avant de s’engluer dans le Pot au noir. Il est suivi par Apivia à 100 milles lui-même sous la coupe d’11th Hour Racing qui se rapproche dangereusement voire le dépasser par l’ouest tandis PRB et Banque Populaire se bagarrent comme des fous avec 2 milles d’écart par rapport à la route directe. L’incroyable remontée de Thomas Ruyant et Antoine Koch sur Advens for Cybersecurity leur permet de raccrocher le wagon des 5 IMOCA positionnés dans l’ouest des îles du sud de l’archipel du Cap Vert. On notera également la belle trajectoire de Newrest – Arts & Fenêtres qui reprend des milles après son passage à l’intérieur des îles. A plus de 1000 milles de Charal, Ariel 2, mené par l’équipage norvégien Huusela/Fergusson, pénalisé par une grand-voile très abîmée depuis le golfe de Gascogne, fait du mieux qu’il peut !

Class40 : Le grand écart
600 milles séparent ce matin le leader de la flotte Crédit Mutuel, du dernier Equipe Voile Parkinson qui recommence à peine à accélérer à 7 nœuds sous l’île de Madère. Dans l’ouest des îles Canaries, des duels et des bagarres ont lieu, la régate ne s’arrête décidément jamais ! Chocolats Pariès – Coriolis Composites et Prendre la mer Agir pour la forêt ont à peine 3 milles d’écart. A la 9e place Edenred et Vogue avec un Crohn 8e, ne se lâchent plus d’une semelle à 1 mille, et Crosscall Chamonix-Mont Blanc ne doit surtout pas laisser passer Linkt s’il veut conserver sa 5eme position. Devant, c’est toujours le tandem Lipinski/Hardy qui tient la dragée haute toujours avec le même écart d’une bonne trentaine de milles devant Leyton et Aïna Enfance & Avenir. Sur ce long bord bâbord amures cap plein sud, pas de grande stratégie mais du placement et surtout de la vitesse max ! Le nouveau Class40 Crédit Mutuel est une vraie petite fusée.