Transat Jacques Vabre. Ian Lipinski et Adrien Hardy ont tenté l’option

Le duo du Class40 Crédit Mutuel Ian Lipinski et Adrien Hardy actuellement 8e ont tenté l’option ouest en passant au nord de Ouessant quand l’ensemble de la flotte partait plein sud. Beaucoup en avait parlé, mais ils n’ont été que deux duos de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre à oser tenter la fameuse option ouest. Le duo Crédit Mutuel est l’un des deux. Vers 2 heures du matin, au cœur de cette première nuit de course particulièrement tonique pour tous les équipages, Ian et Adrien ont quitté le « droit chemin » pour faire route au nord-ouest vers les côtes britanniques.
Et, en milieu de matinée, ils ont empanné (changé d’amure) pour pouvoir glisser à nouveau vers le sud-ouest en visant juste le nord du « DST d’Ouessant » (zone de navigation réservée au trafic maritime). Depuis, ils sont parmi les Class40 plus rapides de la flotte, avec des moyennes allant jusqu’à 18 – 19 nœuds !

25e des Class40 en début de matinée, Ian Lipinski et Adrien Hardy pointent, en ce début d’après-midi, en 5e position, à une vingtaine de milles des premiers. Mais ils sont plus rapides que les leaders (parfois jusqu’à 4 à 5 nœuds), puisqu’ils évoluent toujours dans un flux soutenu de secteur Est de 25 à 30 nœuds, alors que la tête de flotte ne bénéficie plus que d’une brise d’une vingtaine de nœuds, selon les fichiers.
Cette avantageuse situation devait durer encore quelques heures avant de composer avec des vents contraires et faiblissants.
Ils avaient le sourire malicieux, Ian et Adrien, avant de quitter le ponton du bassin Paul Vatine, glissant « qu’il y allait avoir du vent ! »… Le duo Crédit Mutuel avait en effet fait le choix de cette option Ouest dès la veille du départ.
Taillés tous deux pour la brise et armés d’un prototype conçu pour glisser dans du vent fort, ils auraient eu tord de se priver. Mais, si une telle décision est à priori facile à prendre sur le papier, il n’en va pas de même lorsque, une fois en course, on est seul à s’écarter de la route directe et à dégringoler au classement. Il faut de l’engagement et savoir assumer ce risque maîtrisé. Ian et Adrien l’ont fait !
Au classement de 16h ce lundi, ils pointaient à la 8e position et tentaient de rejoindre les leaders plus au sud. La course ne fait que commencer.