Transat Jacques Vabre. Ian Lipinski et Adrien Hardy creusent l’écart

UNSPECIFIED - AUGUST 9: French skippers Ian Lipinski and Adrien Hardy are sailing on the Class 40 Credit Mutuel, prior to the Transat Jacques Vabre, on September 5, 2019. (Photo by Christophe Breschi)

Et 20 milles de plus en 24h ! Ian Lipinski et Adrien Hardy ont désormais 50 milles d’avance sur leurs poursuivants Sam Goodchild et Fabien Delahaye sur Leyton. Les alizés au nord du Cap Vert se montrent diablement costauds depuis la nuit dernière. Cirés étanches et casque à pointes de rigueur pour contrôler les trajectoires sous spi et éviter les sorties de piste. Ajoutez à cela des poissons volants que les grosses vagues balancent sur le pont, on se croirait dans un toboggan du parc Astérix. « On barre beaucoup dans ces conditions, nous avons deux ris dans la grand-voile et le spi de brise. Crédit Mutuel va toujours plus vite, ce sont ses conditions. On essaye de tenir la cadence » confiait ce midi Aymeric Chappellier sur Aïna Enfance & Avenir, 7 milles derrière Leyton. Une vidéo du bord de Crédit Mutuel envoyée ce jour montre qu’ils sont sous grand spi… Incroyable le niveau de jeu des équipages en Class40 ! 700 milles en arrière, Equipe de Voile Parkinson affiche enfin une vitesse normale après s’être empêtré de longues heures dans le dévent de l’île de Madère. Et l’on apprend ce midi après avoir réussi à les joindre que Paul Gallet et Pierre-Antoine Tesson sur Kerhis, 18e, naviguent à tâtons sans fichiers météo ni réception de classement : « On fait un peu la course en solo, parce qu’on a eu quelques soucis sur le bateau, on ne sait pas où sont les concurrents et on n’a pas de météo. Nous appréhendons un peu le Pot-au-noir, on va peut-être rester bloquer 6 jours on ne sait pas. A l’ancienne ! »

Ian Lipinsky