Tour Voile. Doublé Omanais à Port Barcarès. Beijaflore toujours en tête

Le premier Acte méditerranéen du Tour Voile 2019, à Port Barcarès, a réservé son lot de surprises, de déceptions et de rebondissements. Les Stades Nautiques du jour n’ont pas manqué de piment. La Finale, mouvementée, s’est soldée par un doublé omanais : EFG Private Bank Monaco devant Renaissance Services. Les locaux de Pink Lady – Pays de l’Or – Sud de France ont complété le podium. Le leader Team Beijaflore (6e aujourd’hui) conforte légèrement son avance sur Cheminées Poujoulat, disqualifié en Finale, et Team Réseau Ixio – Toulon Provence Méditerranée qui a vécu une journée difficile. La caravane du Tour prend à nouveau la route ce soir, en direction de Hyères, cadre de l’avant-dernier Acte de l’édition 2019, qui débutera dès demain avec un Raid Côtier.

Le vent a été très capricieux ce mercredi à Port Barcarès. Instable, changeant, il a compliqué le travail du comité de course qui a tout de même pu lancer trois manches de qualification puis la Finale des Stades Nautiques.

Le team Oman Sail à l’honneur
Trois fois vainqueur de Stades Nautiques cette année, l’équipage de Renaissance Services (Stevie Morrison, Abdul Rahman Al Mashari, Quentin Ponroy) a une nouvelle fois brillé aujourd’hui, décrochant une jolie 2e place. C’est un autre team omanais qui l’a emporté, EFG Private Bank Monaco. Après quelques déconvenues, Pierre Pennec, Hussain Al Jabri et Corentin Horeau ont tenu leur rang et décroché leur première victoire. En onze jours de course, il y a déjà eu sept vainqueurs différents ! Les deux équipages professionnels d’Oman Sail réalisent un bon coup au Classement Général et, à l’instar de Golfe du Morbihan Breizh Cola (4e aujourd’hui), reviennent dans le match pour le podium.

Journée compliquée pour Team Réseau Ixio – Toulon Provence Méditerranée qui limite les dégâts
Les Stades Nautiques ont été difficiles pour Team Réseau Ixio – Toulon Provence Méditerranée qui a manqué sa première Finale. Sandro Lacan (qui faisait son retour à bord après une blessure), Tim Mourniac et Jules Bidegaray ont d’abord subi une mésaventure d’ordre technique, quand le constrictor du gennaker a lâché. Puis Tim Mourniac a souffert d’importantes douleurs dentaires. « J’ai manqué de lucidité, je n’ai pas pris les bonnes décisions », a-t-il déclaré. « Avec notre problème technique dans la première manche de qualification, ça a vraiment été une journée noire. Aller chercher le titre, je pense que c’est désormais anecdotique. La priorité, c’est de retrouver un bon élan et de rester sur le podium. » Ces paroles, prononcées sous le coup de la déception, ne doivent pas faire oublier que cet équipage talentueux va continuer à se battre. D’autant que les deux concurrents qui les précèdent au Général n’ont pas brillé en Finale…

Une Finale mouvementée
Outre le doublé omanais, la Finale a été marquée par la disqualification de Cheminées Poujoulat, suite à une collision avec Pink Lady – Pays de l’Or – Sud de France qui a de son côté confirmé sa montée en puissance en terminant 3e aujourd’hui. Leader du Tour depuis le deuxième jour à Dunkerque, Team Beijaflore a dû se contenter de la 6e place mais a tout de même pris quelques points à ses premiers poursuivants. A noter que West Team – BBN – Ecole Navale s’est qualifié pour sa première Finale. Yaël Poupon, Léo Maurin et Corentin Guevel ont été récompensés par le prix Antargaz de la Combativité pour l’Acte de Port Barcarès.

CLASSEMENT GÉNÉRAL

  1. Team Beijaflore – 524 pts
  2. Cheminées Poujoulat – 515 pts
  3. Team Réseau Ixio – Toulon Provence Méditerranée – 503 pts

Changement de leader au Classement Amateur
Cela faisait plusieurs jours que les Suisses de CER – Ville de Genève étaient menaçants et les voilà aux commandes du Classement Amateur. Victor Casas, Laurane Mettraux et Matthieu Ravussin se sont qualifiés pour leur sixième Finale en sept jours de Stades Nautiques. Leur principal concurrent, Gregory Lemarchal Les Sables d’Olonne, a manqué le coche aujourd’hui. La sanction est immédiate : demain à Hyères, c’est CER-Ville de Genève qui hissera le gennaker vert.

Pierre Pennec (EFG Private Bank Monaco) : « On s’accroche depuis le début du Tour, on rate parfois des Finales de très peu. Cette journée a été la bonne, une victoire n’arrive jamais trop tard ! Nous concrétisons enfin notre progression. Je suis content, notamment pour Hussain (Al Jabri) qui dispute son premier Tour Voile. C’est une très belle journée pour le team Oman Sail, à la fois pour les navigants et l’équipe à terre. »

Quentin Ponroy (Renaissance Services) : « On n’est pas passé loin de la correctionnelle car on a commencé la journée par un départ volé et donc une disqualification. Mais nous nous sommes bien repris. Nous voyons toujours la Finale comme un bonus et naviguons libérés. Il reste quatre journées, on commence à regarder le classement même s’il y a encore beaucoup de points à distribuer. »

Gabriel Skoczek (Pink Lady – Pays de l’Or – Sud de France) : « C’est notre plus belle journée en Stades Nautiques. En Finale il y a eu un contact avec Poujoulat. Ensuite on a fait le travail, on avait une bonne vitesse. Nous allons tenter de poursuivre sur notre lancée, de bien profiter, de choisir les bonnes compositions d’équipage. Nous sommes bien partis pour réussir notre objectif de Top 10. »