Thomas Ruyant et Antoine Koch sur la Transat Jacques Vabre 2019 !

@ Pierre Bouras

Thomas Ruyant procédera fin août à Lorient, à la mise à l’eau de son Imoca à foils construit en Italie chez Persico sur plans Verdier. Cet avènement constituera pour Thomas et son équipe où officient des personnalités reconnues dans leurs domaines d’excellence comme Laurent Bourguès, Marcus Hutchinson, François Pernelle ou Antoine Koch, la fin du long et passionnant chapitre de la conception et de la fabrication d’un prototype Hi Tech destiné à briller lors du prochain Vendée Globe.

@ Pierre Bouras

Née de l’élan solidaire du « Souffle du Nord », la complicité qui lie le skipper Dunkerquois à Alexandre Fayeulle, Président et fondateur d’Advens, plus le soutien de quelques autres investisseurs, donne aujourd’hui naissance à un voilier Imoca de la dernière génération.
Advens, 1er spécialiste français de la cybersécurité, sera ainsi le partenaire titre de Thomas Ruyant durant la Transat Jacques Vabre à l’automne, et passera le relais en 2020 au profit d’un partenaire principal toujours à définir pour le Vendée Globe. Le bateau va donc naître  » Advens for cybersecurity » avant de passer à un autre soutien.

Une histoire de coups de foudre …

« Cette histoire est une histoire de coeur, et une succession de coups de foudre » explique Alexandre Fayeulle. « Le premier est lié au Souffle du Nord que nous intégrons en 2015, une association réunissant 180 entreprises avec pour objet de financer un bateau sur le Vendée Globe 2016 aux couleurs du Projet Imagine de Frédérique Bedos. J’ai une passion pour les Défis, pour l’Aventure et les belles histoires collectives, et le Souffle du Nord pour le Projet Imagine incarnait tout cela. Le deuxième coup de foudre, je l’ai ressenti en rencontrant Thomas pour la 1ere fois, deux mois avant le départ du Vendée Globe. Son charisme m’a immédiatement frappé, j’ai ressenti sa très forte détermination, c’est quelqu’un qui savait où il allait, et se donnait les moyens d’y aller, avec en plus une personnalité profondément humaine et attachante. Le troisième coup au coeur, c’est le moment du départ de la course aux Sables d’Olonne. L’association Thomas – Vendée Globe suscite une émotion énorme, bouleversante, un attachement irrésistible pour moi et pour la cinquantaine de collaborateurs Advens présents. Je sais à ce moment précis que c’est le début d’une grande Aventure, et que je ferai tout ce que je pourrai pour aider Thomas à gagner un jour le Vendée Globe. Et lorsqu’au retour, il décide de créer son écurie de course au large (TR Racing) pour se lancer à la conquête du Globe, je m’investis à ses côtés … »

S’entourer des meilleurs ; Antoine Koch pour co-skipper sur la Transat Jacques Vabre

Déterminé dès la fin quelque peu précipitée de son Vendée Globe en 2016 à rebondir sur un projet potentiellement gagnant, Thomas a cherché d’emblée à s’entourer d’une équipe d’exception. La gageure était de taille ; placer aux postes clés les meilleurs en phase avec non seulement ses idées, mais avec sa personnalité et sa manière de concevoir la course au large, dans la complicité et la confiance. Le choix de Laurent Bourguès à la technique s’est imposé d’emblée. « Laurent est totalement en charge de l’aspect technique de notre projet. Il choisit les hommes, organise les équipes, résout les problèmes liés à la conception, la construction et la mise au point. »

Ruyant s’entoure ainsi d’alter ego. « Marcus Hutchinson est mon double à terre. Il est mon directeur de projet, un administratif pragmatique, homme de gestion, d’anticipation et de programmation, doté d’une incroyable expérience sportive et internationale. »

Avec l’architecte Guillaume Verdier, le courant est passé naturellement. Restait à trouver l’interlocuteur technique idéal pour construire un bateau en bonne intelligence. « J’ai connu Antoine Koch à l’époque de mes navigations sur Malizia avec Boris Herrmann, un bateau qu’Antoine avait conçut à l’époque du team Gitana. Antoine est un architecte doublé d’un marin, ou l’inverse… Il parle la même langue que Guillaume Verdier. Il a ainsi pu se projeter sur la conception des appendices, et du jeu de voile. Les foilers exigent désormais des voiles très semblables à celles que l’on utilise sur les multicoques, et Antoine est un spécialiste du multi. Il sera tout naturellement mon co skipper sur la Transat Jacques Vabre à l‘automne, pour ses qualités d’homme de mer, et pour m’aider à la compréhension du bateau. Notre défi est plus que jamais en action. Un grand merci à Advens et Alexandre Fayeulle pour leurs soutiens constants. Notre équipe TR Racing est totalement tournée vers nos objectifs sportifs et sur la recherche d’un ou plusieurs partenaires pour aller encore plus loin en 2020, 2021 et 2022.»