The Transat CIC. 28 solitaires au départ de Brest

The Transat CIC 2020, Brest le 27 février 2020, conférence de presse. Skippers et partenaires réunis à Brest le 27 février 2020 © Yvan Zedda / The Transat CIC

The Transat CIC qu’on ne peut difficilement plus qualifier d’anglaise puisqu’elle partira dorénavant de Brest le 10 mai prochain cap sur Charleston en Caroline du Sud (USA) a tenu sa conférence de presse ce jeudi. 28 solitaires prendront le départ dans 3 classes, Ultimes, Imoca et Class40. Il manquera les Multi50 qui n’étaient pas assez nombreux mais qui prendront le départ de la Quebec St Malo.
Pour avoir une arrivée presque groupée, les Ultimes auront un parcours rallongé de 2500 milles en allant chercher un way-point dans l’Ouest de l’archipel du Cap-Vert, une marque virtuelle qui sera définie avant le départ en fonction des conditions météorologiques, soit 5000 milles quand les monocoques auront 3500 milles à parcourir.

8 Class40 seulement prendront le départ. Ce qui est peu au regard du nombre de bateaux existants. Trois Class40 de dernière génération seront présents dont le Crédit Mutuel (Ian Lipinski) récent vainqueur de la Jacques Vabre qui sera challengé par, Lamotte Module Création (Luke Berry) et Imagine (Jorg Riechers) ou Kito de Pavant sur Made In Midi. Le jeune Stanislas Thuret sur Everial, plan Mabire-Nivelt de 2016, lui, fait figure d’outsider souvent bien inspiré, tout comme Sylvain Pontu sur Gustave Roussy, skipper-amateur au brillant palmarès en course au large. Franz Bouvet sur Yoda, amateur éclairé lui aussi, vient chercher le défi personnel. Il avait terminé 22e de la dernière Route du Rhum-Destination Guadeloupe…

17 IMOCA dont deux récents foilers L’Occitane en Provence (Armel Tripon) et DMG Mori (Kojiro Shiraishi) feront leur grands débuts en course. Si Apivia (Charlie Dalin) et Advens For Cybersecurity (Thomas Ruyant) font figure de favori au regard de leurs performances sur la dernière Transat Jacques Vabre, il faudra également compter sur plusieurs bons binômes skipper/bateau : PRB (Kevin Escoffier), Maître Coq IV (Yannick Bestaven), Initiatives-Cœur (Samantha Davies) ou Malizia II-Yacht Club de Monaco (Boris Herrmann). Des matchs dans le match, il y en aura à tous les étages avec, Banque Populaire (Clarisse Cremer), V and B Mayenne (Maxime Sorel) ou encore Prysmian Group (Giancarlo Pedote)… A noter que 4 femmes participent à la course (Isabelle Joschke, Miranda Merron, Samantha Davies et Clarisse Cremer) et mèneront leur monture à un rythme endiablé.

4 Ultime : Une revanche après la Brest Atlantiques pour Sodebo
La course s’annonce ouverte avec des skippers qui navigueront seuls pour la première fois sur leur trimaran. Pascal Bidégorry sur Macif qui remplace François Gabart voudra sans doute briller tout en cherchant à préserver son bateau, Franck Cammas sur Edmond de Rothshild cherchera une nouvelle victoire assurément à accrocher à son palmarès, Thomas Coville avec le bateau le plus récent et récemment doté d’un plan porteur sur sa dérive sera sans doute en rodage alors qu’Yves Le Blevec pourra compter sur son bateau Actual Leader le plus fiable de la flotte.

Virtual Regatta : The Transat CIC à l’heure du E-sailing
Pour accompagner ce 60ème anniversaire historique, la désormais célèbre plateforme Virtual Regatta va permettre à tous les passionnés, qu’ils soient débutants ou confirmés en voile, de vivre de l’intérieur au plus près des skippers The Transat CIC. Stratégie de course, paramètres météo, changements de voile, la régate promet d’être aussi intense que dans la réalité.

François Cuillandre, Maire de Brest et Président de Brest métropole
 » The Transat est une course au large mythique, c’est un des monuments de la course au large, qui évoque de nombreux souvenirs à tous les amoureux de la voile et du sport. Je suis très fier de pouvoir accueillir à Brest le départ de cet évènement, qui j’en suis sûr, sera une belle fête populaire. Brest est devenue une des villes incontournables pour la course au large et le sport nautique. C’est un atout majeur de notre rayonnement et de notre dynamisme. L’arrivée de The Transat CIC témoigne de cette synergique positive pour tout notre territoire, car ici, la passion de la mer se partage. »

Nicolas Théry, Président du CIC
«Nous avons hâte de nous retrouver au départ de The Transat CIC le 10 mai prochain. Contribuer à la réussite de cette course de légende s’inscrit pleinement dans l’esprit entrepreneurial du CIC. Banque des territoires au service de l’économie locale, le CIC confirme par sa présence son intérêt pour le sport et pour l’ensemble de la filière nautique ».
Hervé Favre, Président d’OC Sport Pen Duick
« Les trois grandes classes présentes sur The Transat CIC réunissent un superbe panorama de la course au large avec les meilleurs bateaux du moments skippés par les meilleurs marins au monde. Le public à Brest pourra s’approprier durant plus d’une semaine cette course en solitaire difficile et exigeante, une épreuve incontournable au calendrier de la course au large. Tous les éléments sont présents cette année pour faire de The Transat CIC une édition exceptionnelle ! »
Armel Tripon, L’Occitane en Provence, IMOCA
« The Transat CIC a une triple importance pour moi cette année. Ce sera d’abord ma première course en solitaire sur mon nouvel Imoca. Et puis, ce sera aussi le début d’une vie commune avec mon bateau pendant dix jours en compétition, et par la même, l’occasion de me qualifier pour le Vendée Globe. Je ne suis pas inquiet, j’ai juste tellement hâte, j’ai envie d’y aller, de parcourir cet Atlantique Nord costaud sur mon bateau et arriver le mieux possible à Charleston… »
Ian Lipinski, Crédit Mutuel, Class40
« Ce sera un gros challenge pour moi. Je n’ai pas encore navigué en solitaire sur Crédit-Mutuel et je n’ai pas navigué en solitaire depuis ma Mini Transat en 2017. Je sais que cette course est très engagée, je ressens un mélange d’excitation conjugué à de l’appréhension. Le parcours est nouveau moi, je suis plutôt un habitué des transats au portant et non au près dans des conditions très musclées. Je m’y prépare activement notamment physiquement pour être prêt au départ de Brest. »
Pascal Bidégorry, Macif, catégorie Ultime
« C’est un honneur de naviguer à bord du trimaran MACIF et d’avoir la confiance de François ainsi que celle du groupe Macif pour faire The Transat CIC qui, au même titre que la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, est un monument de la voile française. J’étais là en 2015 pour commencer l’histoire aux côtés de François à bord du trimaran MACIF et je suis là maintenant pour la finir, j’espère que l’on aura la même réussite ! Mon expérience fait que je suis conscient de l’exercice ; ce n’est pas anodin de faire du solitaire sur ce genre de bateau. »