The Ocean Race retourne à Newport

Newport stopover. Race Village. 08 May, 2018.
Newport stopover. Race Village. 08 May, 2018. Ainhoa Sanchez/Volvo AB

Le 10e stopover du parcours de The Ocean Race fera son unique escale Nord américaine dans la ville de Newport, Rhode Island, au Printemps 2022. Newport sera un des dix stopovers au cours des huit mois de course, sur un parcours de 38 000 milles autour du monde, qui débutera à Alicante – Espagne, en octobre 2021 avant de se terminer à Gênes – Italie en juin 2022.

« C’est une excellente nouvelle pour notre état, puisqu’une nouvelle fois, cela va attirer l’attention globale sur Newport et l’état du Rhode Island, en tant que destination touristique promettant de générer des dizaines de millions de dollars en terme d’impact économique, » déclare Gina Raimondo, la gouverneur de l’état du Rhode Island.
« Je suis reconnaissante que The Ocean Race reconnaisse la valeur d’un retour dans l’Ocean State. Je le suis tout autant envers nos partenaires et l’hôte officiel, Sail Newport, qui ont beaucoup travaillé pour assurer le succès d’un retour de la course. »
Pour la première fois, Newport accueillera deux flottes : les IMOCA 60, monocoques à foils qui repoussent les limites en matière de technologie, ainsi que les monotypes de la classe VO65, qui nous offraient la course la plus serrée de l’histoire en 2017-18.
« Il s’agit de l’évènement phare en matière de course au large. Ces athlètes passent 24 heures sur 24 pendant plusieurs semaines à traverser les systèmes météo allant des tempêtes aux zones calmes. En tant que communauté passionnée de voile, nous les accueillons et célébrons le dépassement humain sur ce challenge monumental, » ajoute Brad Read, le Directeur Exécutif de Sail Newport.
« Newport demeure une ville historique pour de nombreuses générations de marins, » confirme Richard Brisius, le président de The Ocean Race. « C’est une ville construite autour de l’eau, et les gens d’ici tiennent la course dans leur coeur. C’est la raison pour laquelle c’est un stopover attendu de nos marins ainsi que de nos partenaires. »
« Lorsque vous marchez au milieu de Fort Adams State Park et dans les rues de Newport, vous sentez l’enthousiasme et la passion pour The Ocean Race, et c’est quelque chose dont nous sommes fiers. Nous voulions y retourner pour y amener un superbe évènement en 2022. »
« Fort Adams State Park est l’endroit idéal pour accueillir les marins et fans du monde entier, tout en affirmant la beauté de l’état du Rhode Island à travers son côté historique, sa beauté naturelle, ses vents et son magnifique parc » déclare Janet Coit, directrice du Département du Management Environnemental du Rhode Island.

Brad Read souligne que l’évènement à eu un impact majeur sur l’économie et le tourisme de la communauté. Les organisateurs ont publié un rapport sur l’impact économique qui montre que l’évènement de 2015 a généré 47,7* millions pour l’état. (LINK)
Les deux derniers évènements ont attiré beaucoup de visiteurs, avec plus de 137 000 venus visiter le village de course en 2015 et plus de 100 000 en 2018.
« The Ocean Race est l’un des trois évènements majeurs de notre sport, aux côtés des Jeux Olympiques et de l’America’s Cup. C’est pourquoi il offre une telle motivation pour les marins et les fans de tous âges, » ajoute Richard Brisius.

« Mais au-delà de ça, The Ocean Race, avec 11th Hour Racing, son partenaire basé à Newport, montre que le sport peut avoir un réel impact en dehors de son terrain de jeu. Avec un programme de développement durable compréhensible et innovant, ensemble, nous ouvrons la voie pour créer une différence positive dans notre communauté. »
En 2015, le stopover de Newport marquait la naissance du programme de développement durable de The Ocean Race. Une initiative qui s’est largement étendue à tous les stopovers lors de l’édition 2017-18.

Janet Coit ajoute, « les stopover 2015 et 2018 ont montré comment mettre au point un évènement public de grande échelle durable, et comment éduquer les visiteurs aux problèmes liés à la santé des océans, ainsi que l’urgence de réduire la pollution plastique. Le Département du Management Environnemental est impatient d’entamé son partenariat avec The Ocean Race, Sail Newport et tous les autres partenaires pour poursuivre nos pratiques durables et ainsi nous confronter aux problèmes environnementaux au niveau local, et global. »

Lors de l’évènement 2018 par exemple, à l’occasion de l’Ocean Summit de Newport, le Rhode Island est devenu le premier état américain signataire de la charte des Nations Unies, Clean Seas. Cela a conduit la gouverneur à créer un groupe de travail sur la pollution plastique, menant à une interdiction des sacs plastiques au sein de l’état.
Dans le même temps, 14,8 tonnes de gaz à effet de serre ont été évitées grâce à l’utilisation d’un mélange de carburant biodiesel pour les générateurs, tandis qu’une campagne autour des transports alternatifs a encouragé les visiteurs à utiliser leurs vélos et les bateaux-taxis à la place de leurs véhicules, pour se rendre dans le village de course.
Charlie Enright, (Bristol, Rhode Island), qui a grandi en naviguant dans la baie de Narragansett a mené des équipes lors des deux dernières éditions de la course, et a maintenant le regard tourné vers la prochaine, dans la classe IMOCA – les monocoques de 18 mètres, équipés de foils – avec le soutien d’11th Hour Racing. Il est fier de voir un événement de classe mondiale faire escale dans sa ville.

« The Ocean Race est un événement d’envergure internationale. Avoir un stopover ici dans le Rhode Island n’est pas une mince affaire. Je dirais que cela représente un village de course, mais au fond cela implique bien plus, » déclare Charlie Enright.
« Cela demande un état actif, qui fourni les infrastructures pour accueillir un tel évènement. Par ailleurs, ça signifie que la ville de Newport étend sa saison touristique vers la fin du printemps, mais aussi que Sail Newport – petite organisation sans but lucratif situé dans la baie de Narragansett – s’ouvre au monde entier. »
« C’est touchant et pour moi, c’est un élément de passion et de fierté. C’est génial de pouvoir arriver et repartir d’ici, de voir tous les spectateurs, et de fait, de bénéficier d’un avantage en étant à domicile dans un évènement aussi international. »
« Au sein de Sail Newport, nous avons vu le désir de la communauté nautique locale de participer et d’aider. La partie la plus émotionnelle de cette course est de voir notre communauté l’accueillir dans le village de course avec autant d’enthousiasme. C’est cela qui nous fait revenir en tant que ville hôte de The Ocean Race, » conclut Brad Read.