Team New Zealand dévoile son proto

Le Defender Emirates Team New Zealand a surpris tout le monde en dévoilant son prototype fin janvier à Auckland. Seule équipe à ne pas en avoir construit un, après avoir longtemps dit qu’ils préféraient la modélisation sur ordinateur, les Kiwis ont dorénavant leur proto, – un bateau mesurant moins de 12 m comme l’autorise le Protocole, – et baptisé Te Kāhu signifiant «Le faucon» . C’est sans doute la refonte du calendrier et le retard de 6 mois pris pour la construction des foils monotypes pour toutes les équipes qui a conduit les kiwis à revoir leur programme. Alors que leur premier AC75 devrait très prochainement partir pour l’Italie pour participer aux America’s Cup World Series, ils disposent dorénavant d’un bateau d’entrainement dans la lignée de leur premier AC75 pour poursuivre leurs développements sans interruption.

« Nous sommes vraiment ravis de lancer Te Kāhu. Il y a eu beaucoup de travail dans la conception et la construction de ce bateau en interne, ce qui est vraiment étonnant car tout s’est déroulé entre la conception et la construction de notre premier AC75 et les travaux en cours sur notre deuxième bateau. » déclarait le patron d’Emirates Team New Zealand, Grant Dalton.« On pourrait penser que le lancement de notre bateau d’essai arrive un peu en retard, mais au début de toute campagne, des décisions doivent être prises qui ne seront finalement jugées qu’à la fin. Nous avons décidé au sein de l’équipe que nous devions avoir un proto mais qu’il soit conçu comme notre premier AC75 pour lui donner des possibilités de développement continu significatives. Il ne fait aucun doute que les Challengers ont beaucoup appris avec leur prototype. Mais c’était une décision assumée de notre part de ne pas l’avoir tout de suite» a poursuivi Dalton. «Nous savons par expérience que le développement et les gains qui ont lieu au cours de l’année précédant la Coupe de l’America sont d’une importance vitale», a expliqué Dan Bernasconi, responsable du design. « Nous ne pouvions pas nous permettre de naviguer uniquement les quelques semaines sur les America’s World Series sur notre AC75 et attendre son retour en Nouvelle-Zélande.»

Dalton concluant : «Avec Te Kāhu, nous avons un bateau d’essai qui nous fournira la plate-forme pour, espérons-le, faire des progrès significatifs dans nos développements pour 2021. Qui a fait les meilleurs choix parmi toutes les équipes ? nous n’en avons aucune idée. Je suppose que nous le saurons l’année prochaine. »