Stand By avancé pour Spindrift2

© Chris Schmid / Spindrift racing

Yann Guichard va pouvoir avancer la date de son Stand-By pour le Trophée Jules Verne après l’annulation de l’épreuve de M2 prévue à Shenzhen. C’est donc à partir du 5 novembre que l’équipage du maxi trimaran, composé de 12 marins, sera en attente d’une fenêtre météo favorable pour s’élancer autour du monde et tenter d’abaisser le chrono établi par Francis Joyon en 2017 de 40 jours 23 heures 30 minutes et 30 secondes.
Il faudra peut-être attendre Sam Goodchild et Erwan Le Roux qui partent en Class40 et Multi50 sur la Route du Rhum et qui devraient arriver autour du 17 novembre en Guadeloupe.

A bord du maxi trimaran, ils seront onze équipiers à entourer Yann Guichard. Onze marins issus du collectif Spindrift constitué de 14 navigants au total : des familiers du multicoque mixant des expériences en olympisme, en match racing ou en course au large.
Les fidèles, bien sûr ! Ces marins de la première heure qui ont intégré Spindrift racing dès le début ou quasiment et qui constituent le noyau dur des navigants à régater à l’année avec Dona et Yann, soit Christophe Espagnon, François Morvan, Xavier Revil, Jacques Guichard et Erwan Israël. A ce « club des cinq » s’ajoutent les solitaires Thierry Chabagny, Sam Goodchild et Erwan Le Roux habitués à avaler les milles nautiques seuls à bord de leurs Figaro, Class40 et Multi50 respectifs. Puis viennent les moins de trente ans que sont le lyonnais Benjamin Schwartz, l’australien Jackson Bouttell et le suisse Duncan Späth. Les deux premiers comptent déjà un tour du monde victorieux avec Dongfeng race team, dans l’équipe technique en charge de l’électronique pour Benjamin et sur le pont pour Jackson qui officiait comme numéro un. Quant à Duncan, il sera le rookie de l’épreuve. Après avoir suivi avec intérêt l’aventure de sa mère, Dona Bertarelli, et de l’équipe Spindrift en 2015-2016 puis avoir fait ses armes lors de campagnes victorieuses à bord du maxi trimaran (Fastnet 2015 / Québec Saint-Malo 2016), il s’apprête à tracer son propre sillage autour du monde. Complètent ce collectif, Thierry Duprey Du Vorsent et Morgan Lagravière aux délicates places de remplaçants et Jean-Yves Bernot à l’indispensable poste de routeur à terre.

EQUIPAGE DE SPINDRIFT 2:
Yann Guichard (skipper) voir son portrait
Erwan Israël (navigateur) voir son portrait
Jacques Guichard (chef de quart / barreur-régleur) voir son portrait
Christophe Espagnon (chef de quart / barreur-régleur) voir son portrait
Xavier Revil (chef de quart / barreur-régleur) voir son portrait
François Morvan (barreur-régleur) voir son portrait
Thierry Chabagny (barreur-régleur) voir son portrait
Sam Goodchild ((barreur / numéro un) voir son portrait
Erwan Le Roux (barreur-régleur) voir son portrait
Duncan Späth (barreur-régleur) voir son portrait
Benjamin Schwartz (barreur / numéro un) voir son portrait
Jackson Bouttell (barreur / numéro un) voir son portrait
Thierry Duprey Du Vorsent (barreur / numero un) voir son portrait
Morgan Lagravière (barreur-régleur) voir son portrait

Jean-Yves Bernot (routeur)