Stan Thuret récupère le Figaro 3 de Clarisse Crémer

Le cinéaste et ancien ministe Stan Thuret s’est vu remettre les clés du Figaro Bénéteau 3 Everial de Clarisse Crémer. Celle-ci, ayant intégré le Team Banque Populaire depuis peu, a légué son bateau au concarnois d’adoption qui clôturera la saison Figaro en participant à la Douarnenez Courses Solo Gijón et le Tour de Bretagne.

 

Le passage de flambeau
Il y a peu de temps encore, Everial rimait avec Clarisse Crémer. Tout récemment, nous avions pu suivre ses aventures sportives sur la fameuse Solitaire URGO le Figaro, course à laquelle la jeune navigatrice se classe 29e. Aujourd’hui, c’est désormais avec Stan Thuret que nous allons pouvoir associer le partenaire Everial puisque la navigatrice est intégrée au sein du Team Banque Populaire et a pour objectif de s’aligner au départ du prochain Vendée Globe. « Avec Stan on se connait depuis le Mini, on avait pas mal de points en commun sur la façon de partager nos projets, donc c’était facile de collaborer. On a pu travailler ensemble sur la Solitaire l’année dernière avec l’Œil du Pirate, ce qui a permis à Lionel (le dirigeant d’Everial) de rencontrer Stan. Je pars chez Banque Populaire et je trouve cela très gratifiant qu’Everial m’ait permis de le faire. C’est vraiment grâce à eux que Banque Populaire s’est intéressée à moi, car Everial m’a formée. Stan a très naturellement été choisi par ce sponsor. » explique Clarisse.

Cinéaste, navigateur, Stan Thuret a connu Clarisse sur le circuit Mini. Les deux amis avaient participé à la célèbre transatlantique, la Mini Transat – La Boulangère en 2017. Une aventure exceptionnelle et qui a la fâcheuse tendance à rendre accro … par chance, Stan s’est fait piéger. « J’ai pris le temps de digérer cette course et je savais que j’avais envie de retourner sur l’eau pour continuer à raconter ce que vivent les marins et transmettre ma passion de la mer. » raconte le concarnois d’adoption.

Alors, comprenez bien que lorsque Clarisse et Everial lui ont proposé de reprendre la barre du Figaro Bénéteau 3 pour les deux prochaines courses de la saison, ce dernier n’a pas hésité une seule seconde. « Je n’aurais jamais pensé faire un jour du Figaro, ça me paraissait tellement haut niveau. Ça reste un bateau mais quand tu vois le palmarès des marins qui naviguent sur le circuit, c’est super impressionnant. C’est une chance énorme de reprendre le bateau après Clarisse, d’avoir un beau bateau un super sponsor qui a envie de continuer un tas d’histoires. » explique le navigateur.
« Nous voulions reprendre les mêmes critères que ceux qu’on avait eu pour Clarisse, des nouveaux venants dans le sport, plutôt jeunes, communicants. Stan est quelqu’un de prometteur, j’aime le fait qu’il allie sa passion de la voile à celle du cinéma. C’est un sport qui reprend des valeurs d’humilité, d’endurance de ténacité sur lequel il n’y a pas de « star system » et j’essaye de le partager à l’ensemble de la société. » complète, Lionel Garcia, le PDG d’Everial.

La Douarnenez Courses Solo Gijon
C’est donc à la barre du joli monocoque bleu et rose que nous verrons Stan Thuret les prochaines semaines. Le prochain rendez-vous est à Douarnenez, dès le 4 août, où Stan prendra le départ de la Douarnenez Courses Solo Gijón. Une douzaine de concurrents s’élanceront vers l’Espagne en passant par le mythique phare du Fastnet et inversement, au total 1400 milles à parcourir. « C’est deux grosses étapes de solitaire à la suite, une demi transat’ ça va bien s’enchainer ! Roland Jourdain va certainement m’aider sur l’aspect météo en amont. J’espère retrouver aussi un petit esprit classe mini car il y a quand même pas mal d’anciens ministes qui seront au départ de cette course, entre Tanguy (Le Turquais), Erwan (Le Draoulec), Justine (Mettraux) » confie Stan. Une belle aventure humaine et sportive en devenir.