St Barth Cata Cup. Le duo Mourniac et Rucard leaders au classement

Les conditions météos sont au rendez-vous pour cette 12e St.Barth Cata Cup qui rassemble 60 équipages de F18 pour l’un des plus beaux rendez-vous de l’année dans cette classe. Ce samedi, pour leur troisième jour de compétition, avait lieu la première course au large de la baie de Saint-Jean puis un tour de l’île doté d’un coefficient 2, et donc susceptible de chambouler la hiérarchie établie à l’issue des trois premières manches.

C’est précisément ce qui s’est produit. Les grands perdants de la bataille sont assurément Cruz Gonzalez Smith et Mariano Heuser (Architectonik). Sixièmes de cette dernière régate, les Argentins cèdent en effet la place de leader qu’ils occupaient depuis le premier jour à Jean-Christophe Mourniac et Antoine Rucard (Eden Rock Villa Rental). Pire, ils rétrogradent à la troisième place au classement derrière Gurvan Bontemps et Benjamin Amiot (Eden Rock) qui réalisent, pour leur part, un bond de la 7e à la 2e place après une remarquable double victoire. Un sans-faute qui leur permet, par ailleurs, de remporter le Prix « ST BARTH ASSURANCES – ALLIANZ ».

Avec deux courses au programme, dont le fameux tour de l’île de Saint-Barth comptant double et non retirable du classement, cette journée de samedi s’annonçait particulièrement intéressante et susceptible de bouleverser la donne à différents étages du classement, y compris aux avant-postes. Elle a tenu toutes ses promesses, faisant alors le bonheur des uns et le malheur des autres.

Ceux qui ont sans conteste réalisé la meilleure opération sont Gurvan Bontemps et Benjamin Amiot. Vainqueurs des deux courses du jour, les deux bretons se replacent ainsi idéalement dans le match pour le podium final. « Hier, on n’était pas content de nous. On a encaissé une manche de 11e et les sensations à bord n’étaient pas bonnes du tout. On a donc bien bricolé au retour de mer sur le bateau pour essayer d’améliorer les choses, et aujourd’hui, il se trouve qu’on allait comme des avions », a commenté Benjamin. Si leur vitesse a assurément été un atout aujourd’hui, les deux co-skipper d’Eden Rock ont aussi parfaitement déjoué tous les pièges des parcours et pris d’excellents départs.

Des écarts infimes
« Lors des deux courses, on est parti en bout de ligne bâbord amure, ce qui nous a permis de faire la première bouée de dégagement quasiment en un bord, et de nous positionner d’office aux avant-postes. Ensuite, évidemment, tout est devenu plus simple car on a été libre de faire un peu ce qu’on voulait », a ajouté le Malouin qui a mené la première régate de bout en bout, mais qui a davantage bataillé dans la deuxième, notamment avec la paire Jean-Christophe Mourniac et Antoine Rucard.

« Du côté de Gouverneur, on a commencé à les rattraper et une belle bataille d’empannages a démarré. Il a fallu bien jouer les différences de pression et à ce petit jeu, on a eu un peu plus de réussite qu’eux. En plus de ça, souvent, on a fait moins de chemin, ce qui a payé à l’arrivée. C’est cool. On est super content », a ajouté Benjamin. Lui et son acolyte peuvent, de fait, être satisfaits car non seulement ils remportent le Prix « ST BARTH ASSURANCES – ALLIANZ », mais ils s’installent à la deuxième place du classement général provisoire, avec une avance de deux petits points devant les Argentins Cruz Gonzalez Smith et Mariano Heuser.

« Franchement, ça a été une très belle journée, avec de superbes conditions, mais sportivement parlant, on est forcément un peu déçu. On a bien marché lors de la première manche (2e) mais un peu moins dans la seconde. On a pris un mauvais départ et on a été obligé d’enchaîner deux virements de bord pour retrouver du vent frais. On a dû passer la bouée de dégagement en 15 ou 20e position et ensuite, on n’a fait que se battre pour essayer de revenir au score et limiter la casse. On est parvenu à terminer 6e. Ce n’est pas une mauvaise performance en soi, mais ce n’est pas terrible pour notre régate. On lâche beaucoup de points sur cette manche comptant double, et on le paie durement au classement », a commenté Cruz Gonzalez Smith, qui espérait conforter sa place de leader ce samedi, mais qui perd finalement deux places et voit même le duo Orion et Antoine Martin (Mext Cardio) le talonner méchamment (un point).

« La bagarre finale va être redoutable », a assuré le médaillé de bronze au dernier mondial de la classe Formule 18. « Les choses vont se jouer demain », a confirmé Antoine Rucard, le nouveau leader, qui malgré son bonus intéressant de six points sur son concurrent le plus proche, n’aura pas le droit à l’erreur, ce dimanche, s’il veut inscrire son nom au palmarès de la St.Barth Cata Cup. A suivre donc…