Spindrift est en Stand-By prêt à partir à la moindre fenêtre météo possible : Yann Guichard est prêt :  » Il faut être prêts à saisir les bonnes fenêtres météo de l’hiver. Nous sommes conscients que pour y parvenir il faudra sûrement faire plusieurs départs. Grâce aux fichiers météo, on arrive à avoir une visibilité assez claire à 7/8 jours et à détecter la tendance à 10 jours. C’est donc cette première fenêtre de visibilité qui nous permettra de déclencher un départ de Ouessant pour maîtriser notre temps à l’équateur. Mais c’est avec 1,5 jours d’avance qu’il faudra rallier le Cap de Bonne Espérance pour rester dans les temps du record. L’entrée puis le déroulé dans les mers du Sud sera aussi déterminante, le reste du parcours étant météorologiquement, à ce stade, imprévisible. Alors au bout de 4/5 jours à l’équateur, on peut se rendre compte si la météo au cap de Bonne Espérance et à l’entrée de l’océan Indien est peu propice à aller chercher le record. Dans ces conditions, on sera amenés à faire demi-tour et se préparer à un nouveau départ. »