Solitaire Urgo Le Figaro. Jugement en attente pour Hardy, Richomme et Schwartz, à quoi faut-il s’attendre ?

Adrien Hardy, skipper de Sans Nature pas de Futur, 1er de la 2eme étape de la Solitaire Urgo Le Figaro 2019 - Roscoff le 12/06/2019

Cette deuxième étape de la Solitaire Urgo Le Figaro nous aura encore servi un beau spectacle et un beau vainqueur avec Adrien Hardy récompensé par son option sud et un Yoann Richomme renforcé dans son rôle de patron au général.
Alors que la ligne d’arrivée n’était toujours pas fermée pour les retardataires de l’étape, on apprenait hier soir, mercredi que les deux premiers allaient devoir s’expliquer auprès du Jury présidé par George Priol, une intention de réclamation du Comité de Course contre Adrien Hardy devrait en effet être posée à propos de son passage par rapport au Dispositif de Séparation du Trafic (DST) des Casquets lors de la descente entre les bouées de Needles Fairway et de Grande Basse de Portsall. Quant à Yoann Richomme, il devra justifier l’embarquement d’une voile après l’heure requise, avant le départ des pontons de Kinsale. D’autres « protests » seront aussi jugés en fin de semaine ainsi qu’en particulier, la demande de redressement de Benjamin Schwartz suite à son abordage par Alain Gautier juste avant le coup de canon libérateur irlandais.
Doit-on s’attendre à un grand chamboulement ? Yoann Richomme va t-il perdre son matelas d’avance ou l’augmenter et Adrien Hardy reste-il vainqueur de cette étape ?

La question de trajectoire pour Adrien Hardy
Adrien Hardy au vue de la cartographie passe clairement à travers le DST des Casquets. Mais on sait qu’il y a eu des problèmes sur de nombreuses balises durant cette étape. Les mêmes balises utilisées pour la Route du Rhum mais qui, durant cette étape, ont connu des problèmes de batteries obligeant la direction de course à ne les actualiser que toutes les 15 minutes. On peut voir également la trace « folle » de Jérémie Beyou dont la balise a émis sporadiquement. Le jury va donc analyser les traces d’Adrien Hardy où le cas mérite effectivement d’être regardé de plus près – il perd peu vis à vis de Gildas Mahé – voir ci-dessous, tout en espérant pour lui qu’il ne l’a pas traversé. Il pourrait risquer de perdre cette étape avec une pénalité de temps dont la victoire reviendrait à Yoann Richomme 2e à 6 minutes ! Mais lui-même sous le coup d’une éventuelle pénalité.

La réclamation contre Yoan Richomme
Le cas de Yoann Richomme ne devrait logiquement pas aller très loin. Au départ de la course, son préparateur qui gère les 3 bateaux d’OC Sport s’est emmêlé les pinceaux entre les voiles de Yoann et celles de Fabien Delahaye, mettant sur l’un des bateaux 2 petits spis et sur l’autre 2 grands spis. 10 minutes avant le départ, les deux marins s’en sont aperçus et ont échangés leurs voiles alors que la direction de course en a été informée. La pénalité devrait être assez faible – 10-15 minutes ? et n’avoir aucune incidence ou peu sur le classement bien que ce soit toujours bon à prendre pour ses poursuivants.

La réparation pour Benjamin Schwartz
Victime d’une collision avec Alain Gautier qui ne l’a pas vu au départ de la deuxième étape, Benjamin Schwartz a du abandonner et rentrer à Roscoff pour réparer tout comme ALain Gautier. Benjamin Schwartz a donc de demander réparation. Il devrait être reclassé à partir de son temps sur la 1ere étape sans toutefois espérer revenir proche du 1er bizuth, Tom Laperche. Ce sera au moins une consolation. Reste qu’il faut encore qu’il puise réparer et pouvoir repartir avant la prochaine étape. La course contre la montre est lancée et son équipe s’affaire sur son bateau depuis mardi.