Solitaire Urgo Le Figaro. Le Cleac’h, Lagravière et Richomme premiers à Bishop

C’est à 15h34 que le trio de tête composé d’Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), Morgan Lagravière (Voile d’engagement) et Yoann Richomme (HelloWork- Groupe Télégramme) ont passé la première marque du parcours de cette deuxième étape.
Il aura suffi d’un nuage, de choisir le bon couloir de vent pour que le trio s’échappe avec Gildas Mahe (Breizh Cola), Adrien Hardy et Fabien Delahaye à la suite, à l’approche du DST avant les Scilly. Le reste de la flotte est resté scotchée quant à elle accusant 20 milles de retard.
Au pointage, le groupe de tête compte plus d’1h30 d’avance sur le premier de la flotte restante, le 7e Xavier Macaire (Groupe Snef) relégué à 10 milles. Le retard aurait pu être beaucoup plus conséquent quelques heures avant.

Toute la soirée et la nuit, il a fallu se frayer un chemin entre les lignes de grains dans une ambiance fraîche et humide, mais sur une mer heureusement plate qui autorisait de jolies moyennes. Rien de bien violent, mais aucun répit ! Aux dires de tous à la vacation, il fallait être en permanence sur les réglages pour passer d’un nuage à l’autre sans ralentir.

Etalée sur plus de 15 milles au petit matin en latéral sur une diagonale Nord-Est/Sud-Ouest, la flotte semblait encore livrer un combat indécis sous grand spi. Mais après le lever du jour, les partisans d’un positionnement Nord s’échappaient sous des cieux plus cléments. Au Sud, de grandes barres de nuages étouffaient l’atmosphère et les Nordistes faisaient le trou, emmenés par l’inspiré Yoann Richomme (Hellowork-Groupe Télégramme), suivi d’Adrien Hardy (Sans Nature Pas de Futur) de Gildas Mahé (Breizh Cola Equi Thé) et Morgan Lagravière. Seul Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) arrivait à s’extirper du paquet composé de Yann Eliès (St Michel), Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) ou Michel Desjoyeaux (Lumidbird) pour recoller en deuxième position alors que Lois Berrehar (Bretagne CMB Performance) s’accrochait en compagnie de Jérémie Beyou (Charal), à la limite du décrochage.

La belle surprise aurait pu venir de Clarisse Crémer (Everial) qui provoquait sa chance par le Sud, suivie de Tanguy Le Turquais (Queguiner) et Corentin Douguet (NF Habitat) en plongeant sous le DST ouest des Scilly. Mais c’est finalement par le Nord que le paquet recollait, à l’image d’un Achille Nebout (Le grand réservoir), premier bizuth à la marque à moins de 10 milles du leader.

Une hiérarchie, de gros écarts

Au final, c’est Armel Le Cléac’h qui remporte la belle bagarre d’empannages avant le passage du phare, devant Morgan Lagravière et Yoann Richomme, ces trois-là se tenant en moins d’une minute ! Ils peuvent compter derrière eux sur Gildas Mahé à moins d’un mille, Adrien Hardy à 1,7 milles et Fabien Delahaye à 2,4 milles pour ne pas les laisser en paix !

De la à dire que du haut des 49 mètres, Bishop Rock sera le juge de paix de cette course, ne nous emballons pas ! Les premiers aux Scilly vont commencer à buter dans la renverse de courant à partir de 18 heures le long des côtes anglaises. Mais ils seront aussi les premiers à toucher le renforcement du vent avec 15 -20 noeuds de Nord attendus dans la soirée. Avec 200 milles à courir vers la seconde marque des Needles, à l’Ouest de l’île de Wight, ce tronçon rapide va se révéler exigeant avec la brise revenue. Ambiance beaucoup plus humide et tapageuse en vue…

Passage à Bishop Rock des six premiers :

1- Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) à 15h34 (française)

2- Morgan Lagravière (Voile d’engagement)

3- Yoann richomme (HelloWork- Groupe Télégramme)

4- Gildas Mahé (Breizh Cola-Équi’Thé)

5- Adrien Hardy (Sans Nature, pas de Futur)

6- Fabien Delahaye (Loubsol)