La Solitaire Urgo Le Figaro. Adrien Hardy remporte la deuxième étape

Adrien Hardy est parvenu à s’imposer sur cette 2e étape de la Solitaire du Figaro, sa 5e victoire d’étape sur la Solitaire, après une belle course où il n’a rien lâché devant un Yoann Richomme incisif de bout en bout des 535 milles du parcours. Sa victoire se sera construite phare de Bishop où il a su s’échapper avec Yoann Richomme, Armel Le Cleac’h, Morgan Lagravière, Gildas Mahé et Fabien Delahaye. Un temps légèrement décroché, Adrien Hardy est revenu à hauteur des leaders aux Needles avant de prendre une option audacieuse au sud du DST des Casquets le reste de la flotte passait au nord.
Premier à enrouler la bouée de Portsall, il n’a rien lâché devant Yoann Richomme jusqu’à la ligne d’arrivée. Une victoire d’étape qui fait du bien pour oublier la première étape où il avait payé cher une option à l’ouest.

Yoann Richomme, 2e de l’étape a été extrêmement solide du début à la fin face à Armel Le Cleac’h, Morgan Lagravière et Gildas Mahé. S’il reste encore deux étapes, il a clairement pris une belle option pour la victoire finale en augmentant son avance sur le deuxième Pierre Leboucher, nouveau dauphin à 2h et 23 mn et Armel Le CLeac’h 3e à 2h34 qui n’aura pas réussi à trouver l’ouverture sur cette étape. Yoann Richomme sera difficile à aller chercher.
3e de l’étape, Xavier Macaire aura fait un superbe retour en fin d’étape. Il est 7e au général.
Gildas Mahé, 4e n’a pas été récompensé sur cette étape qu’il aura animé en tête avec le groupe des 5, remonte cependant à la 5e place.
Tom Laperche conserve sa place de 1er bizuth et prend la 5e place au général.

Ils ont dit
Adrien Hardy (Sans nature, pas de futur)
« J’ai un peu l’impression de débarquer… C’est dur, dur pour tout le monde ! En partant de Kinsale, je parlais avec Yann Éliès comme quoi cette étape n’avait pas l’air trop dure et qu’il n’y aurait pas trop d’écarts. Mais en fait, c’était compliqué : j’ai été toujours dans les cinq premiers à toutes les marques et puis les deux dernières nuits, j’ai réussi à grappiller des places. Dans l’ensemble, je ne vais pas trop mal… Assez vite et en général au bon endroit. Ça me permet d’oublier un peu la déception de la première étape, parce que je l’avais un peu en travers ! Là, c’est un grand bonheur : c’est très rare de gagner, même si c’est ma cinquième victoire d’étape.
Maintenant, on ne voit plus trop les bateaux qui sont un peu éloignés à l’AIS et c’est plutôt bien : on navigue plus pour nous que par rapport aux autres. J’ai attendu le dernier bulletin météo d’hier pour opter vers le Sud et passer sous le DST des Casquets. Et ça a marché. Le souvenir marquant de cette deuxième étape ? Le passage sous les côtes anglaises avec beaucoup de vent sous gennaker avec 25-30 nœuds : je n’avais qu’un objectif, faire du cap à l’Est. Et puis un bon moment aussi au passage des Scilly : si la nature commence à gagner… »

Yoann Richomme (HelloWork-Groupe Télégramme)
« J’ai bien cru que j’allais gagner mais je n’avais pas compris qu’ils y en avaient qui faisaient le tour de la paroisse ! Je ne l’ai découvert que ce matin… Je ne suis pas déçu parce que je fais une bonne opération vis-à-vis de mes poursuivants directs au classement général. Armel (Le Cléac’h) va au moins prendre une heure. Je ne pouvais pas rêver d’une telle avance ! D’être dans le coup pour ces deux premières étapes, c’est génial.
Je suis un peu étonné, un peu ému parce que cela ne fait pas longtemps que je suis sur ce bateau. Mais cela fait huit ans que je fais La Solitaire du Figaro et j’ai eu l’occasion de faire d’autre type de voile. Et là, je me suis éclaté, surtout dans la piaule où le Figaro Bénéteau 3 est bien né, même si ça prend l’eau… Il est toujours véloce, agréable à mener. Et ça a envoyé quand on était sous spi pour la descente vers la Bretagne. Même dans les départs au tas, c’est facile à naviguer. Et on peut encore aller plus vite ! »

Classement de l’étape 2

1) Adrien HARDY – SANS NATURE, PAS DE FUTUR ! à 16h 05min 13sec, en 2j 22h 5min 13sec.
2) Yoann RICHOMME – HELLOWORK – GROUPE TÉLÉGRAMME, à 16h 11min 32sec, en 2j 22h 11min 32sec, à 0j 0h 6min 19sec du premier.
3) Xavier MACAIRE – GROUPE SNEF, à 16h 53min 32sec, en 2j 22h 53min 32sec, à 0j 0h 48min 19sec du premier.
4) Gildas MAHÉ – BREIZH COLA-ÉQUI’THÉ, à 17h 24min 53sec, en 2j 23h 24min 53sec, à 0j 1h 19min 40sec du premier.
5) Jérémie BEYOU – CHARAL, à 17h 26min 07sec, en 2j 23h 26min 7sec, à 0j 1h 20min 54sec du premier.
6) Morgan LAGRAVIÈRE – VOILE D’ENGAGEMENT, à 17h 49min 09sec, en 2j 23h 49min 9sec, à 0j 1h 43min 56sec du premier.
7) Armel LE CLÉAC’H – BANQUE POPULAIRE, à 17h 50min 45sec, en 2j 23h 50min 45sec, à 0j 1h 45min 32sec du premier.
8) Alexis LOISON – RÉGION NORMANDIE, à 18h 11min 20sec, en 3j 0h 11min 20sec, à 0j 2h 6min 7sec du premier.
9) Pierre LEBOUCHER – GUYOT ENVIRONNEMENT, à 18h 31min 10sec, en 3j 0h 31min 10sec, à 0j 2h 25min 57sec du premier.
10) Fabien DELAHAYE – LOUBSOL, à 18h 40min 05sec, en 3j 0h 40min 5sec, à 0j 2h 34min 52sec du premier.
11) Will HARRIS – HIVE ENERGY, à 18h 41min 30sec, en 3j 0min 41min 30sec, à 0j 2h 36mn 17sec du premier.
12) Sébastien MARSSET – HANDICAP AGIR ENSEMBLE, à 18h 49min 13sec, en 3j 0h 49mn 13sec, à 0j 2h 44mn 0sec du premier.
13) Éric PÉRON, FRENCH TOUCH, à 18h 49min 15sec, en 3j 0h 49mn 15sec, à 0j 2h 44mn 2sec du premier.
14) Pierre QUIROGA – SKIPPER MACIF 2019, à 18h 49min 36sec, en 3j 0h 49mn 36sec, à 0j 2h 44mn 23sec du premier.
15) Anthony MARCHAND – GROUPE ROYER-SECOURS POPULAIRE, à 18h 55min 12sec, en 3j 0h 55min 12sec, à 0j 2h 49mn 59sec du premier.
16) Corentin DOUGUET – NF HABITAT, à 18h 57min 55sec, en 3j 0h 57mn 55sec, à 0j 2h 52mn 42sec du premier.
17) Yann ELIÈS – ST MICHEL, à 18h 58min 25sec, en 3j 0h 58mn 25sec, à 0j 2h 53mn 12sec du premier.
18) Tom LAPERCHE – BRETAGNE CMB ESPOIR, à 19h 05min 03sec, en 3j 1h 5mn 3sec, à 0j 2h 59mn 50sec du premier.
19) Tanguy LE TURQUAIS – QUEGUINER KAYAK, à 19h 27min 16sec, en 3j 1h 27mn 16sec, à 0j 3h 22mn 3sec du premier.